TABLE

INTRODUCTIONS GÉNÉRALES

Collaborateurs de la présente édition

9

Sigles et Abréviations

11

Introduction à la Somme théologique par Marie-Joseph NICOLAS

15

Plan de l'introduction

I. La vie et l'oeuvre de S. Thomas d'Aquin

17

II. S. Thomas et la pensée des autres

26

III. Raison et foi dans la Somme théologique

30

IV. Les thèses caractéristiques de S. Thomas d'Aquin

36

V. Genre littéraire de la Somme théologique

58

VI. Antithomisme, Thomisme et Thomismes

61

Plan général de la Somme théologique

68

Vocabulaire de la Somme théologique par Marie-Joseph NICOLAS

93

Auteurs cités dans la Somme théologique par Édith NEYRAND

123

SOMME THÉOLOGIQUE

PREMIÈRE PARTIE

LA THÉOLOGIE COMME SCIENCE

Introduction par Claude GEFFRÉ

145

Q. 1 La doctrine sacrée. Qu'est-elle ? A quoi s'étend-elle ?

153

a. 1 Une telle doctrine est-elle nécessaire ?

154

a. 2 La doctrine sacrée est-elle une science ?

155

a. 3 La doctrine sacrée est-elle une ou multiple ?

155

a. 4 La doctrine sacrée est-elle spéculative ou pratique ?

156

a. 5 La doctrine sacrée est-elle supérieure aux autres sciences ?

157

a. 6 Cette doctrine est-elle une sagesse ?

158

a. 7 Dieu est-il le sujet de cette science ?

159

a. 8 Cette doctrine argumente-t-elle ?

160

a. 9 La doctrine sacrée doit-elle user de métaphores ?

161

a. 10 Est-ce que la « lettre » de l'Écriture sainte peut revêtir plusieurs sens ?

162

LE DIEU UNIQUE

Introduction par jean-Hervé NICOLAS

167

Q. 2 L'existence de Dieu

a. 1 L'existence de Dieu est-elle évidente par elle-même ?

169

a. 2 L'existence de Dieu est-elle démontrable ?

170

a. 3 Dieu existe-t-il ?

171

Q. 3 La simplicité de Dieu

a. 1 Dieu est-il un corps, c'est-à-dire : y a-t-il en lui composition de parties quantitatives ?

174

a. 2 Y a-t-il en Dieu composition de matière et de forme ?

175

a. 3 Y a-t-il en Dieu composition d'essence ou de nature, et de sujet ?

176

a. 4 Y a-t-il en Dieu composition de l'essence et de l'existence ?

177

a. 5 Y a-t-il en Dieu composition de genre et de différence ?

178

a. 6 Y a-t-il en Dieu composition de sujet et d'accident ?

179

a. 7 Dieu est-il composé de quelque manière, ou absolument simple ?

180

a. 8 Dieu entre-t-il en composition avec les autres êtres ?

181

Q. 4 La perfection de Dieu

a. 1 Dieu est-il parfait ?

182

a. 2 Dieu est-il universellement parfait, contenant en lui les perfections de toutes choses?

183

a. 3 Peut-on dire que les créatures ressemblent à Dieu ?

184

Q. 5 La bonté en général

a. 1 Le bon et l'étant sont-ils identiques dans la réalité ?

186

a. 2 Puisqu'il n'y a entre le bon et l'étant qu'une différence de raison, lequel est premier en raison ?

188

a. 3 Puisque l'être est premier, tout étant est-il bon ?

189

a. 4 Dans quel genre de cause la bonté rentre-t-elle ?

189

a. 5 La bonté consiste-telle dans le mode, l'espèce et l'ordre ?

190

a. 6 La division du bien en honnête, utile et délectable

191

Q. 6 La bonté de Dieu

193

a. 1 Peut-on dire de Dieu qu'il est bon ?

193

a. 2 Dieu est-il suprêmement bon ?

193

a. 3 Dieu seul est-il bon par essence ?

195

a. 4 Toutes choses sont-elles bonnes de la bonté divine ?

196

Q. 7 L'infinité de Dieu

a. 1 Dieu est-il infini ?

197

a. 2 Y a-t-il, en dehors de Dieu, un être qui soit infini en son essence ?

198

a. 3 Quelque chose peut-il être infini en étendue ?

199

a. 4 Peut-il y avoir dans les choses une multitude infinie ?

200

Q. 8 L'existence de Dieu dans les choses

a. 1 Dieu est-il en toutes choses ?

201

a. 2 Dieu est-il partout ?

202

a. 2 Dieu est-il partout par l'essence, la puissance et la présence ?

203

a. 4 Être partout est-il propre à Dieu ?

205

Q. 9 L'immutabilité de Dieu

a. 1 Dieu est-il absolument immuable ?

206

a. 2 Être immuable est-il propre à Dieu ?

207

Q. 10 L'éternité de Dieu

a. 1 Qu'est-ce que l'éternité ?

209

a. 2 Dieu est-il éternel ?

210

a. 3 Est-il propre à Dieu d'être éternel ?

211

a. 4 L'éternité diffère-t-elle du temps ?

212

a. 5 La différence entre l'aevum et le temps

213

a. 6 Y a-t-il un seul aevum, comme il y a un seul temps et une seule éternité ?

214

Q. 11 L'unité de Dieu

a. 1 Est-ce que « un » ajoute quelque chose à « étant » ?

216

a. 2 Y a-t-il opposition entre l'un et le multiple ?

217

a. 3 Dieu est-il un ?

218

a. 4 Dieu est-il le plus un de tous les étants ?

219

Q. 12 Comment Dieu est connu par nous

a. 1 Un intellect créé peut-il voir l'essence divine ?

221

a. 2 L'essence de Dieu est-elle vue par l'intellect au moyen d'une espèce créée ?

223

a. 3 L'essence divine peut-elle être vue par les yeux du corps ?

224

a. 4 Une substance intellectuelle créée, par ses seules facultés naturelles, est-elle capable de voir l'essence de Dieu ?

225

a. 5 L'intellect créé, pour voir l'essence divine, a-t-il besoin d'un lumière créée ?

226

a. 6 Parmi ceux qui voient l'essence de Dieu, certains la voient-ils plus parfaitement que d'autres ?

227

a. 7 Un intellect crée peut-il comprendre l'essence divine ?

228

a. 8 L'intellect créé qui voit l'essence divine connaît-il en elle toutes choses ?

230

a. 9 Ce que l'intellect créé connaît en Dieu, le connaît-il au moyen de certaines représentations ?

231

a. 10 L'intellect créé connaît-il simultanément tout ce qu'il voit en Dieu ?

232

a. 11 Un homme peut-il en cette vie voir l'essence de Dieu ?

232

a. 12 Pouvons-nous, en cette vie, connaître Dieu par la raison naturelle ?

234

a. 13 Au-dessus de la connaissance naturelle, y a-t-il en cette vie une connaissance de Dieu par la grâce ?

235

Q. 13 Les noms divins

a. 1 Dieu peut-il être nommé par nous ?

236

a. 2 Certains noms attribués à Dieu désignent-ils sa substance ?

237

a. 3 Certains noms sont-ils attribués à Dieu au sens propre, ou bien tous lui sont-ils attribués par métaphore ?

239

a. 4 Les nombreux noms donnés à Dieu sont-ils synonymes ?

239

a. 5 Y a-t-il des noms attribués à Dieu et aux créatures, univoquement ou équivoquement ?

241

a. 6 Si c'est par analogie, ces noms sont-ils dits en priorité de Dieu ou des créatures ?

243

a. 7 Certains noms sont-ils dits de Dieu temporellement ?

244

a. 8 Ce nom « Dieu » signifie-t-il la nature de Dieu, ou son opération ?

246

a. 9 Ce nom « Dieu » est-il communicable ?

247

a. 10 Ce nom « Dieu » est-il employé de façon univoque, ou équivoque, selon qu'il signifie Dieu par nature, par participation, ou selon l'opinion ?

249

a. 11 Le nom « Celui qui est » est-il, plus que tous les autres, le nom propre de Dieu ?

250

a. 12 Peut-on former au sujet de Dieu des propositions affirmatives ?

251

Q. 14 La science de Dieu

a. 1 Y a-t-il science en Dieu ?

252

a. 2 Dieu se connaît-il lui-même ?

254

a. 3 La connaissance que Dieu a de lui-même est-elle compréhensive ?

255

a. 4 Le connaître de Dieu est-il sa substance même ?

256

a. 5 Dieu connaît-il les autres ?

256

a. 6 Dieu a-t-il une connaissance propre des réalités autres que lui ?

257

a. 7 La science de Dieu est-elle discursive ?

259

a. 8 La science de Dieu est-elle cause des choses ?

260

a. 9 Dieu a-t-il la connaissance des choses qui ne sont pas ?

261

a. 10 Dieu a-t-il la connaissance des maux ?

262

a. 11 Dieu connaît-il les singuliers ?

263

a. 12 Dieu connaît-il une infinité de choses ?

264

a. 13 Dieu connaît-il les futurs contingents ?

265

a. 14 Dieu connaît-il nos énonciations ?

267

a. 15 La science de Dieu est-elle soumise au changement ?

268

a. 16 Dieu a-t-il des choses une connaissance spéculative ou une connaissance pratique ?

269

Q. 15 Les idées

a. 1 Y a-t-il des idées en Dieu ?

270

a. 2 Y a-t-il plusieurs idées, ou une seule ?

271

a. 3 Y a-t-il des idées de toutes les choses que Dieu connaît ?

273

Q. 16 La vérité

a.1 La vérité est-elle dans la chose, ou seulement dans l'intelligence ?

274

a. 2 La vérité est-elle dans l'intelligence seulement quand elle compose et

divise?

276

a. 3 Du vrai comparé à l'étant

277

a. 4 Du vrai comparé au bon

278

a. 5 Dieu est-il la vérité?

279

a. 6 Toutes choses sont-elles vraies d'une seule vérité, ou de plusieurs ?

279

a. 7 L'éternité de la vérité

280

a. 8 L'immutabilité de la vérité

281

Q. 17 La fausseté

a. 1 La fausseté est-elle dans les choses ?

283

a. 2 La fausseté est-elle dans le sens ?

284

a. 3 La fausseté est-elle dans l'intelligence ?

286

a. 4 L'opposition entre le vrai et le faux

287

Q. 18 La vie de Dieu

a. 1 A qui appartient-il de vivre ?

289

a. 2 Qu'est-ce que la vie ?

290

a. 3 La vie convient-elle à Dieu ?

291

a. 4 Toutes choses sont-elles vie en Dieu ?

293

Q. 19 La volonté de Dieu

a. 1 Y a-t-il une volonté en Dieu ?

294

a. 2 Dieu veut-il autre chose que lui-même ?

295

a. 3 Tout ce que Dieu veut, le veut-il nécessairement ?

296

a. 4 La volonté de Dieu est-elle cause des choses ?

297

a. 5 Peut-on attribuer une cause à la volonté divine ?

298

a. 6 La volonté divine s'accomplit-elle toujours ?

299

a. 7 La volonté de Dieu est-elle sujette au changement ?

301

a. 8 La volonté de Dieu rend-elle forcément nécessaires les choses qu'elle veut ?

303

a. 9 Y a-t-il en Dieu la volonté des choses mauvaises ?

304

a. 10 Dieu a-t-il le libre arbitre ?

305

a. 11 Doit-on distinguer en Dieu une « volonté de signe » ?

305

a. 12 Convient-il de proposer cinq signes de la volonté divine ?

306

Q.20 L'amour en Dieu

a. 1 L'amour se trouve-t-il en Dieu ?

308

a. 2 Dieu aime-t-il toutes choses?

309

a. 3 Dieu aime-t-il l'un plus que l'autre ?

311

a. 4 Dieu aime-t-il davantage les meilleurs?

311

Q.21 La justice et la miséricorde en Dieu

a. 1 Trouve-t-on en Dieu la justice ?

313

a. 2 La justice de Dieu peut-elle être dite . Vérité .?

315

a. 3 Trouve-t-on en Dieu la miséricorde ?

315

a. 4 Trouve-t-on la justice et la miséricorde dans toutes les oeuvres de Dieu?

316

Q. 22 La providence de Dieu

a. 1 La providence convient-elle à Dieu ?

318

a. 2 Toutes choses sont-elles soumises à la providence divine ?

319

a. 3 La providence divine s'applique-t-elle immédiatement à toutes choses ?

322

a.4 La providence divine impose-telle la nécessité aux choses qui lui sont soumises ?

323

Q. 23 La prédestination

a, 1 Convient-il d'attribuer à Dieu la prédestination ?

324

a.2 Qu'est-ce que la prédestination, et introduit-elle quelque chose de réel dans le prédestiné ?

326

a. 3 La réprobation de certains hommes vient-elle de Dieu ?

327

a. 4 Peut-on dire que les prédestinés sont élus ?

328

a. 5 Les mérites sont-ils la cause ou la raison de la prédestination, ou de la réprobation, ainsi que de l'élection ?

329

a.6 La certitude de la prédestination : les prédestinés sont-ils infailliblement sauvés ?

331

a. 7 Le nombre des prédestinés est-il fixé ?

332

a. 8 La prédestination peut-elle étre aidée par les prières des saints ?

334

Q. 24 Le livre de vie

a. 1 Qu'est-ce que le livre de vie ?

335

a. 2 De quelle vie est-il le livre ?

336

a. 3 Quelqu'un peut-il étre effacé du livre de vie ?

337

Q.25 La puissance divine

a. 1 Y a-t-il en Dieu de la puissance ?

338

a. 2 La puissance de Dieu est-elle infinie ?

339

a. 3 Dieu est-il tout-puissant ?

340

a. 4 Dieu peut-il faire que les choses passées n'aient pas été ?

342

a. 5 Dieu peut-il faire les choses qu'il ne fait pas, ou omettre celles qu'il fait ?

342

a. 6 Les choses que Dieu fait, pourrait-t-il les faire meilleures ?

344

Q. 26 La béatitude divine

a. 1 La béatitude convient-elle à Dieu ?

345

a. 2 Dit-on de Dieu qu'il est bienheureux en raison de l'intellection ?

346

a. 3 Dieu est-il essentiellement la béatitude de tout bienheureux ?

346

a. 4 La béatitude de Dieu inclut-elle toute béatitude?

347

LES TROIS QUI SONT LE DIEU UNIQUE

Introduction par Jean-Hervé Nicolas

352

Q.27 La procession des Personnes divines

a. 1 Y a-t-il une procession en Dieu ?

353

a. 2 Y a-t-il en Dieu une procession qui puisse s'appeler une génération?

354

a. 3 Outre la génération, peut-il y avoir une autre procession en Dieu ?

356

a. 4 La procession de l'amour en Dieu peut-elle s'appeler génération ?

357

a. 5 N'y a-t-il en Dieu que ces deux processions ?

358

Q. 28 Les relations divines

a. 1 Y a-t-il en Dieu des relations réelles ?

360

a. 2 Ces relations sont-elles l'essence divine elle-même ?

362

a. 3 Peut-il y avoir en Dieu plusieurs relations réellement distinctes les unes des autres ?

364

a. 4 Quel est le nombre des relations en Dieu ?

365

Q. 29 Les Personnes divines

a. 1 Définition de la personne

367

a. 2 Persona, hypostasis, subsistentia et essentia sont-ils synonymes ?

369

a. 3 Convient-il d'employer le terme « personne » pour parler de Dieu ?

370

a. 4 Que signifie, en Dieu, le nom de Personne ?

372

Q. 30 La pluralité des personnes en Dieu

a. 1 Y a-t-il plusieurs personnes en Dieu ?

374

a. 2 Combien y a-t-il de personnes en Dieu ?

375

a. 3 Que signifient en Dieu nos termes numériques ?

377

a. 4 Comment le nom de « personne » est-il commun en Dieu ?

378

Q. 31 Termes évoquant unité ou pluralité en Dieu

a. 1 Y a-t-il une trinité en Dieu ?

380

a. 2 Peut-on dire que le Fils est autre que le Père ?

381

a. 3 Le terme exclusif « seul » peut-il s'adjoindre à un terme essentiel ?

383

a. 4 Un terme exclusif peut-il s'adjoindre à un nom personnel ?

384

Q. 32 La connaissance des Personnes divines

a. 1 La Trinité des Personnes divines peut-elle être connue par la raison naturelle ?

386

a. 2 Faut-il attribuer des « notions » aux Personnes divines ?

389

a. 3 Le nombre des notions

391

a. 4 Sur les notions, les opinions sont-elles libres ?

392

Q. 33 La personne du Père

a. 1 Convient-il au Père d'être qualifié de « Principe » ?

393

a. 2 Le nom de « Père » est-il le nom propre de cette Personne ?

394

a. 3 Le nom de « Père », dit de Dieu, signifie-t-il en première intention une propriété personnelle ?

395

a. 4 Est-il propre au Père d'être inengendré ?

397

Q. 34 Le Verbe

a. 1 Le mot « Verbe », est-il en Dieu un nom essentiel, ou personnel ?

399

a. 2 « Le Verbe », est-ce un nom propre du Fils ?

401

a. 3 Le nom de « Verbe » implique-t-il rapport aux créatures ?

402

Q.35 L'Image

a. 1 Le Mot « Image est-il en Dieu un nom de personne ?

404

a. 2 Le nom d'Image est-il propre au Fils?

405

Q. 36 La personne du Saint-Esprit

a. 1 L'Esprit Saint, est-il le nom propre d'une Personne divine ?

406

a.2 Le Saint-Esprit procède-t-il du Père et du Fils?

407

a.3 Le Saint-Esprit procède-t-il du Père par le Fils?

410

a.4 Le Père et le Fils sont-ils un seul principe du Saint-Esprit?

411

Q.37 Le nom du Saint-Esprit qui est » Amour »

a. 1 . Amour » est-il un nom propre du Saint-Esprit ?

414

a. 2 Le Père et le Fils s'aiment-ils par le Saint-Esprit ?

416

Q.38 Le nom du Saint-Esprit qui est « Don »

a. 1 « Don ». peut-il être un nom personnel ?

417

a.2 . Don est-il un nom propre du Saint-Esprit ?

418

Q.39 La relation des personnes é l'essence

a. 1 En Dieu, l'essence est-elle identique à la personne ?

420

s. 2 Doit-on dire qu'il y a trois Personnes d'une seul essence ?

421

a.3 Les noms essentiels s'attribuent-ils aux Personnes au pluriel ou au singulier?

422

a. 4 Les adjectifs, verbes ou participes notionnels peuvent-ils s'attribuer aux noms essentiels pris au concret ?

424

a.5 Les termes notionnels peuvent-ils s'attribuer aux noms essentiels pris abstraitement ?

426

a.6 Les noms des Personnes peuvent-ils s'attribuer au noms essentiels concrets?

427

a. 7 Faut-il approprier les noms essentiels aux Personnes?

428

a. 8 Quel attribut faut-il approprier à chaque Personne ?

429

Q.40 Comparaison des personnes avec les relations ou propriétés

a. 1 La relation est-elle identique à la personne ?

433

a. 2 Est-ce que les relations distinguent et constituent les personnes ?

434

a. 3 Si par la pensée on abstrait des personnes leurs relations, reste-t-il des hypostases distinctes?

435

a.4 Logiquement, les relations présupposent-elles les actes des personnes, ou inversement ?

437

Q. 41 Comparaison des personnes avec les actes notionnels

a. 1 Faut-il attribuer aux personnes les actes notionnels ?

438

a. 2 Les actes notionnels sont-ils nécessaires ou volontaires?

439

a.3 La personne procède-t-elle de rien, ou de quelque chose?

441

a.4 Faut-il poser en Dieu une puissance relative aux actes notionnels?

443

a. 5 En quoi consiste cette puissance?

444

a. 6 Les actes notionnels peuvent-ils se terminer à plusieurs personnes?

445

Q. 42 Égalité et similitude entre les Personnes divines

a. 1 Y a-t-il lieu de parler d'égalité entre les Personnes divines ?

446

a. 2 La personne qui procède est-elle égale en éternité à celle dont elle procède ? 448

a. 3 Y a-t-il un ordre entre les Personnes divines ?

449

a. 4 Les Personnes divines sont-elles égales en grandeur ?

450

a. 5 Les Personnes divines sont-elles l'une dans l'autre ?

451

a. 6 Les Personnes divines sont-elles égales en puissance ?

452

Q. 43 La mission des Personnes divines

a. 1 Convient-il à une Personne divine d'être envoyée ?

453

a. 2 La mission est-elle éternelle ou seulement temporelle ?

454

a. 3 Comment une Personne divine est-elle envoyée ?

454

a. 4 Convient-il à toute Personne divine d'être envoyée ?

456

a. 5 Y a-t-il mission invisible du Fils aussi bien que du Saint-Esprit ?

456

a. 6 A qui est accordée la mission invisible ?

457

a. 7 Convient-il au Saint-Esprit d'être envoyé visiblement ?

458

a. 8 Une Personne peut-elle s'envoyer elle-même visiblement ou invisiblement ?

461

LE DIEU CRÉATEUR

Introduction par Jean-Michel MALDAMÉ

465

LA PROCESSION DES CRÉATURES À PARTIR DE DIEU, PREMIÈRE CAUSE DE TOUS LES ÊTRES

Q. 44 La Cause première des êtres

a. 1 Dieu est-il la cause efficiente de tous les êtres ?

467

a. 2 La matière première est-elle créée par Dieu ?

469

a. 3 Dieu est-il la cause exemplaire des choses ?

470

a. 4 Dieu est-il la cause finale de toute chose ?

471

Q. 45 La manière dont les choses émanent du Premier Principe

a. 1 Qu'est-ce que la création ?

472

a. 2 Dieu peut-il créer quelque chose ?

473

a. 3 La création est-elle quelque chose dans la créature ?

474

a. 4 A quels êtres appartient-il d'être créés ?

475

a. 5 Appartient-il à Dieu seul de créer ?

476

a. 6 Créer est-il commun à toute la Trinité, ou propre à l'une des Personnes divines ?

478

a. 7 Y a-t-il un vestige de la Trinité dans les êtres créés ?

479

a. 8 L'oeuvre de la création se mêle-t-elle aux oeuvres de la nature et de la volonté ?

480

Q. 46 Le commencement de la durée des créatures

a. 1 Les créatures ont-elles toujours existé ?

482

a. 2 Est-ce un article de foi que le monde ait commencé ?

485

a. 3 En quel sens dit-on : « Au commencement Dieu a créé le ciel et la terre » ?

487

LA DISTINCTION DES CRÉATURES

Q. 47 Considération générale sur la différence entre les êtres

a. 1 La multitude des choses et leur distinction

489

a. 2 L'inégalité des choses

490

a. 3 L'unité du monde

492

CONSIDÉRATIONS PARTICULIÈRES SUR LA DIFFÉRENCE ENTRE LES CHOSES

Q. 48 Le mal

a. 1 Le mal est-il une nature ?

493

a. 2 Le mal se trouve-t-il dans les choses ?

495

a. 3 Le bien est-il le sujet du mal ?

496

a. 4 Le mal détruit-il totalement le bien ?

497

a. 5 La division du mal par la peine et la faute

498

a. 6 La raison de mal se réalise-t-elle davantage dans la peine, ou dans la faute ?

499

Q. 49 La cause du mal

a. 1 Le bien peut-il être cause du mal ?

500

a. 2 Le souverain bien, qui est Dieu, est-il cause du mal ?

501

a. 3 Y a-t-il un souverain mal, qui soit la cause première de tous les maux ?

502

L'ANGE

Introduction par Jean-Hervé NICOLAS

507

Q. 50 La nature des anges

a. 1 Existe-t-il une créature totalement spirituelle et absolument incorporelle ?

511

a. 2 L'ange est-il composé de matière et de forme ?

512

a. 3 Quel est le nombre des anges ?

514

a. 4 La distinction des anges entre eux

516

a. 5 L'immortalité ou incorruptibilité des anges

517

Q. 51 Les rapports des anges avec les réalités corporelles

a. 1 Les anges ont-ils des corps qui leur soient unis naturellement ?

518

a. 2 Les anges assument-ils des corps ?

519

a. 3 Les anges exercent-ils les fonctions de la vie dans les corps qu'ils assument ? 520

Q. 52 Les rapports des anges avec le lieu

a. 1 L'ange est-il dans un lieu ?

522

a. 2 L'ange peut-il être dans plusieurs lieux en même temps ?

523

a. 3 Plusieurs anges peuvent-ils être dans un même lieu ?

523

Q. 53 Le mouvement local des anges

a. 1 L'ange peut-il se mouvoir localement ?

524

a. 2 L'ange passe-t-il d'un lieu à un autre en traversant l'espace intermédiaire ?

526

a. 3 Le mouvement de l'ange est-il successif ou instantané ?

527

Q. 54 La puissance cognitive des anges

a. 1 L'acte d'intellection de l'ange est-il sa substance ?

529

a. 2 L'acte d'intellection de l'ange est-il son existence ?

530

a. 3 La substance de l'ange est-elle son intelligence ?

531

a. 4 Les anges ont-ils un intellect agent et un intellect possible ?

532

a. 5 Les anges ont-ils d'autres puissances cognitives que l'intelligence ?

533

Q. 55 Le médium de la connaissance angélique

a. 1 Les anges connaissent-ils toutes choses par leur substance ou par des espèces ?

534

a. 2 Les espèces sont-elles connaturelles aux anges, ou reçues des choses ?

535

a. 3 Les anges supérieurs connaissent-ils par des espèces plus universelles que les anges inférieurs ?

537

Q. 56 La connaissance des anges concernant les êtres immatériels

a. 1 L'ange se connaît-il lui-même ?

538

a. 2 Un ange en connaît-il un autre ?

539

a. 3 Les anges peuvent-ils connaître Dieu par leurs facultés naturelles ?

540

Q. 57 La connaissance des anges concernant les réalités matérielles

a. 1 Les anges connaissent-ils les choses matérielles ?

542

a. 2 Les anges connaissent-ils les singuliers ?

543

a. 3 Les anges connaissent-ils l'avenir ?

544

a. 4 Les anges connaissent-ils les pensées des coeurs ?

546

a. 5 Les anges connaissent-ils tous les mystères de la grâce ?

547

Q. 58 Le mode de la connaissance angélique

a. 1 L'intellect de l'ange est-il tantôt en puissance et tantôt en acte ?

549

a. 2 L'ange peut-il connaître plusieurs choses à la fois ?

550

a. 3 L'intellection de l'ange est-elle discursive ?

551

a. 4 La connaisance de l'ange se fait-elle par composition et division ?

552

a. 5 Peut-il y avoir de l'erreur dans l'intellect de l'ange ?

553

a. 6 La connaissance de l'ange peut-elle être appelée « connaissance du matin » et « connaissance du soir » ?

554

a. 7 La connaisance du matin et la connaissance du soir sont-elles identiques ou diverses ?

555

Q. 59 La volonté des anges

a. 1 Y a-t-il une volonté chez les anges ?

557

a. 2 La volonté de l'ange est-elle identique à sa nature ou à son intelligence ?

558

a. 3 Les anges ont-ils le libre arbitre ?

559

a. 4 L'irascible et le concupiscible existent-ils chez les anges ?

560

Q. 60 L'amour ou dilection chez les anges

a. 1 Y a-t-il chez l'ange une dilection naturelle ?

562

a. 2 Y a-t-il chez l'ange un amour électif ?

563

a. 3 L'ange s'aime-t-il lui-même d'un amour naturel ou d'un amour électif ?

564

a. 4 L'ange aime-t-il naturellement un autre ange comme lui-même ?

565

a. 5 L'ange, par amour naturel, aime-t-il Dieu plus que lui-même ?

566

Q. 61 La production des anges selon leur être naturel

a. 1 L'ange a-t-il une cause de son existence ?

568

a. 2 L'ange existe-t-il de toute éternité ?

569

a. 3 L'ange a-t-il été créé avant les créatures corporelles ?

569

a. 4 Les anges ont-ils été créés dans le ciel empyrée ?

570

Q. 62 L'élévation des anges à la grâce et à la gloire

a. 1 Les anges ont-ils été créés bienheureux ?

571

a. 2 Les anges avaient-ils besoin de la grâce pour se tourner vers Dieu ?

572

a. 3 Les anges ont-ils été créés en grâce ?

573

a. 4 Les anges ont-ils mérité leur béatitude ?

574

a. 5 Les anges ont-ils obtenu la béatitude aussitôt après le mérite ?

575

a. 6 Les anges ont-ils reçu la grâce et la gloire en proportion de leur capacité naturelle ?

576

a. 7 Après l'entrée dans la gloire, la connaissance et l'amour naturels demeurent-ils chez les anges ?

577

a. 8 Les anges bienheureux ont-ils pu pécher par la suite ?

578

a. 9 Après l'entrée dans la gloire, les anges ont-ils pu progresser ?

579

Q. 63 Le mal des anges quant à la faute

a. 1 Le mal de faute peut-il exister chez l'ange ?

581

a. 2 Quelles sortes de péché peut-il y avoir chez l'ange ?

582

a. 3 A cause de quel désir l'ange a-t-il péché ?

583

a. 4 En admettant que certains anges sont devenus mauvais volontairement, y en

a-t-il d'autres qui le sont naturellement ?

584

a. 5 L'ange a-t-il pu devenir mauvais volontairement dès le premier instant de sa création ?

585

a. 6 S'est-il écoulé un certain temps entre la création de l'ange et sa chute ?

587

a. 7 Le plus élevé parmi les anges déchus était-il absolument le plus élevé de tous

les anges ?

588

a. 8 Le péché du premier ange a-t-il causé le péché des autres ?

589

a. 9 Y a-t-il autant d'anges tombés que d'anges restés fidèles ?

590

Q. 64 Le châtiment des démons

a. 1 L'obscurcissement de leur intelligence

591

a. 2 L'obstination de leur volonté

593

a. 3 La souffrance des démons

594

a. 4 Le lieu du châtiment des démons

595

L'OEUVRE DES SIX JOURS

Introduction par André-Marie DUBARLE

599

Q. 65 L'oeuvre de création de la créature corporelle

a. 1 La créature corporelle vient-elle de Dieu ?

603

a. 2 La créature corporelle a-t-elle été faite en vue de la bonté de Dieu ?

604

a. 3 La créature corporelle a-t-elle été l'oeuvre de Dieu par l'intermédiaire des anges ?

605

a. 4 Les formes des corps viennent-elles des anges ou immédiatement de Dieu ?

606

Q. 66 Le rapport entre création et distinction

a. 1 Un état informe de la matière créée a-t-il précédé dans le temps la distinction

de celle-ci ?

608

a. 2 Y a-t-il une seule matière pour tous les êtres corporels ?

610

a. 3 Le ciel empyrée fut-il concrée avec la matière informe ?

612

a. 4 Le temps fut-il concréé avec la matière informe ?

614

Q. 67 L'oeuvre du premier jour

a. 1 La lumière peut-elle être attribuée dans un sens propre aux réalités spirituelles ?

615

a. 2 La lumière corporelle est-elle un corps ?

615

a. 3 La lumière est-elle une qualité ?

616

a. 4 Est-il normal que la lumière ait été créée le premier jour ?

617

Q. 68 L'oeuvre du deuxième jour

a. 1 Le firmament a-t-il été créé le deuxième jour ?

619

a. 2 Y a-t-il des eaux au-dessus du firmament ?

621

a. 3 Le firmament divise-t-il les eaux d'avec les eaux ?

623

a. 4 Y a-t-il un ciel seulement, ou plusieurs ?

624

Q. 69 L'oeuvre du troisième jour

a. 1 Le rassemblement des eaux

625

a. 2 La production des plantes

627

L'OEUVRE D'ORNEMENTATION

Q. 70 L'oeuvre du quatrième jour

a. 1 La production des luminaires

629

a. 2 La cause finale de la production des luminaires

631

a. 3 Les luminaires du ciel sont-ils animés ?

632

Q. 71 L'oeuvre du cinquième jour

article unique

634

Q. 72 L'oeuvre du sixième jour

article unique

636

Q. 73 Ce qui concerne le septième jour

a. 1 L'achèvement des oeuvres

638

a. 2 Le repos de Dieu

639

a. 3 La bénédiction et la sanctification du septième jour

640

Q. 74 L'ensemble des jours de la création

a. 1 Ces jours sont-ils assez nombreux ?

641

a. 2 Ces jours sont-ils un seul, ou plusieurs ?

642

a. 3 Quelques façons de parler dans le récit des six jours

643

L'HOMME

L'AME HUMAINE

Introduction générale par Marie-joseph Nicolas

Q. 75 L'essence de l'âme

a. 1 L'âme est-elle une réalité corporelle ?

653

a. 2 L'âme est-elle une réalité subsistante ?

654

a. 3 Les âmes des bêtes sont-elles subsistantes ?

656

a. 4 L'âme est-elle l'homme même ?

656

a. 5 L'âme est-elle composée de matière et de forme ?

657

a. 6 L'âme humaine est-elle incorruptible ?

659

a. 7 L'âme est-elle de même nature que l'ange ?

660

Q. 76 L'union de l'âme au corps

a. 1 Le principe pensant s'unit-il au corps comme une forme ?

662

a. 2 Y a-t-il autant de principes d'intellection qu'il y a de corps ?

665

a. 3 Y a-t-il dans l'homme d'autres âmes que l'âme intellectuelle ?

668

a. 4 Y a-t-il dans l'homme une autre forme substantielle que l'âme intellectuelle ? 670

a. 5 A quelle sorte de corps convenait-il que l'âme intellective fût unie ?

672

a. 6 L'âme est-elle unie à un tel corps par l'intermédiaire de dispositions

accidentelles ?

673

a. 7 L'âme est-elle unie au corps par l'intermédiaire d'un autre corps ?

674

a. 8 L'âme est-elle tout entière dans chaque partie du corps ?

675

Q. 77 Les puissances de l'âme en général

a. 1 L'essence de l'âme est-elle identique à sa puissance ?

677

a. 2 Y a-t-il une ou plusieurs puissances dans l'âme ?

679

a. 3 Comment distingue-t-on ces puissances ?

680

a. 4 Les rapports naturels entre les puissances de l'âme

681

a. 5 L'âme est-elle le sujet de toutes les puissances ?

682

a. 6 Les puissances émanent-telles de l'essence de l'âme ?

683

a. 7 Une puissance de l'âme sort-elle d'une autre ?

684

a. 8 Toutes les puissances demeurent-elles dans l'âme après la mort ?

685

Q. 78 Les puissances non spirituelles de l'âme

a. 1 Les différents genres de puissances dans l'âme

686

a. 2 Les puissances de l'âme végétatives

688

a. 3 Les sens externes

689

a. 4 Les sens internes

691

Q. 79 Les puissances intellectuelles

a. 1 L'intelligence est-elle une puissance de l'âme ou son essence ?

694

a. 2 L'intelligence est-elle une puissance passive ?

695

a. 3 Faut-il admettre l'existence d'un intellect agent ?

696

a. 4 L'intellect agent fait-il partie de l'âme ?

697

a. 5 N'y a-t-il qu'un seul intellect agent pour tous les hommes ?

699

a. 6 La mémoire est-elle dans l'intellect ?

700

a. 7 La mémoire est-elle une puissance distincte de l'intelligence ?

701

a. 8 La raison se distingue-t-elle de l'intelligence ?

702

a. 9 La raison supérieure et la raison inférieure sont-elles des puissances différentes ?

703

a. 10 L'intelligence est-elle une autre puissance que l'intellect ?

705

a. 11 L'intellect spéculatif et l'intellect pratique sont-ils des puissances différentes ?

706

a. 12 La syndérèse est-elle une puissance intellectuelle ?

706

a. 13 La conscience est-elle une puissance ?

707

Q. 80 Les puissances appétitives en général

a. 1 L'appétit est-il une puissance spéciale ?

709

a. 2 L'appetit sensible et l'appétit intellectuel sont-ils des puissances différentes ? 710

Q. 81 La sensibilité

a. 1 La sensibilité est-elle uniquement de l'ordre appétitif ?

711

a. 2 L'appétit sensible se divise-t-il en puissance distinctes, l'irascible et le concupiscible ?

712

a. 3 L'irascible et le concupiscible obéissent-ils à la raison ?

713

Q. 82 La volonté

a. 1 La volonté désire-t-elle quelque chose de façon nécessaire ?

715

a. 2 La volonté désire-t-elle toutes choses de façon nécessaire ?

716

a. 3 La volonté est-elle une puissance supérieure à l'intelligence ?

717

a. 4 La volonté meut-elle l'intelligence ?

718

a. 5 Faut-il distinguer dans l'appétit supérieur l'irascible et le concupiscible ?

719

Q. 83 Le libre arbitre

a. 1 L'homme est-il doué de libre arbitre ?

720

a. 2 Le libre arbitre est-il une puissance de l'âme ?

722

a. 3 Le libre arbitre est-il une puissance de l'appétit ou de la connaissance ?

723

a. 4 Le libre arbitre est-il la même puissance que la volonté ?

724

LA PENSÉE HUMAINE

Introduction par Marie-Joseph NICOLAS

727

Q. 84 Par quel moyen l'âme unie au corps connaît-elle les réalités corporelles qui lui sont inférieures ?

a. 1 L'âme connaît-elle les corps par l'intelligence ?

729

a. 2 L'âme connaît-elle les corps par son essence ou à travers des espèces ?

731

a. 3 Y a-t-il dans l'âme des espèces innées de tout objet intelligible ?

733

a. 4 Les espèces intelligibles découlent-elles dans l'âme de certaines formes séparées ?

734

a. 5 Notre âme voit-elle tout ce qu'elle comprend dans les raisons éternelles ?

735

a. 6 L'âme acquiert-elle la connaissance intellectuelle à partir du sens ?

737

a. 7 L'intellect peut-il avoir une connaissance en acte, au moyen des espèces intelligibles qu'il possède, sans recourir aux images ?

739

a. 8 Le jugement de l'intellect est-il empêché par la paralysie des facultés sensibles ?

740

Q. 85 Comment et dans quel ordre opère l'intelligence ?

a. 1 Notre intellect opère-t-il en abstrayant des images les espèces intelligibles ?

741

a. 2 Les espèces intelligibles abstraites sont-elles ce que notre intelligence connaît ?

744

a. 3 Est-il naturel à notre intellect de connaître d'abord le plus universel ?

746

a. 4 Notre intellect peut-il connaître plusieurs choses à la fois ?

748

a. 5 Notre intellect connaît-il par composition et division ?

749

a. 6 L'intellect peut-il se tromper ?

750

a. 7 Quelqu'un peut-il connaître une même chose mieux qu'un autre ?

751

a. 8 Notre intellect connaît-il l'indivisible avant le divisible ?

752

Q. 86 Ce que notre intellect connaît dans les réalités matérielles

a. 1 Notre intellect connaît-il les singuliers ?

753

a. 2 Notre intellect peut-il connaître des infinis ?

754

a. 3 Notre intelligence connaît-elle les contingents ?

755

a. 4 Notre intelligence connaît-elle les futurs ?

755

Q. 87 Comment l'âme intellectuelle se connaît et connaît ce qui est en elle

a. 1 L'âme intellectuelle se connaît-elle par son essence ?

757

a. 2 Comment notre intelligence connaît-elle les habitus de l'âme qui existent en elle ?

759

a. 3 Comment l'intellect connaît-il son acte propre ?

760

a. 4 Comment l'intellect connaît-il l'acte de volonté ?

761

Q. 88 Comment l'âme humaine connaît-elle les réalités supérieures à elle ?

a. 1 L'âme humaine peut-elle, dans l'état de la vie présente, connaître par elles-mêmes les substances immatérielles ?

762

a. 2 Notre intelligence peut-elle arriver à connaître les substances spirituelles par la connaissance des réalités matérielles ?

765

a. 3 Dieu est-il notre premier objet de connaissance ?

766

Q. 89 La connaissance chez l'âme séparée

a. 1 L'âme séparée du corps peut-elle faire acte d'intelligence ?

767

a. 2 L'âme séparée connaît-elle les substances séparées ?

769

a. 3 L'âme séparée connaît-elle toutes les réalités naturelles ?

770

a. 4 L'âme séparée connaît-elle les singuliers ?

770

a. 5 Les habitus de science acquis en cette vie demeurent-ils dans l'âme séparée ?

771

a. 6 L'âme séparée peut-elle user de l'habitus de science acquis ici-bas ?

772

a. 7 La distance dans l'espace empêche-t-elle la connaissance chez l'âme séparée ?

773

a. 8 Les âmes séparées connaissent-elles ce qui se passe ici-bas ?

774

LES ORIGINES DE L'HOMME

Q. 90 La production de l'âme humaine

a. 1 L'âme humaine est-elle une réalité produite par Dieu, ou bien est-elle de la substance même de Dieu ?

779

a. 2 Étant admis que l'âme a été produite, a-t-elle été créée ?

780

a. 3 L'âme humaine a-t-elle été faite par l'intermédiaire des anges ?

781

a. 4 L'âme humaine a-t-elle été faite avant le corps ?

781

Q. 91 La production du corps du premier homme

a. 1 La matière à partir de laquelle fut produite le corps du premier homme

783

a. 2 L'auteur de cette production du corps humain

784

a. 3 La disposition qui fut attribuée, au corps ainsi produit

786

a. 4 Les modalités et l'ordre de cette production

787

Q. 92 La production de la femme

a. 1 La production des choses devait-elle comporter la production de la femme ?

789

a. 2 La femme devait-elle être faite à partir de l'homme ?

790

a. 3 La femme devait-elle être faite de la côte de l'homme ?

791

a. 4 La femme a-t-elle été faite immédiatement par Dieu ?

792

Q. 93 L'image de Dieu chez l'homme

a. 1 Y a-t-il une image de Dieu chez l'homme ?

793

a. 2 Y a-t-il une image de Dieu chez les créatures sans raison ?

794

a. 3 L'image de Dieu est-elle davantage chez l'ange que chez l'homme ?

795

a. 4 L'image de Dieu est-elle en tout homme ?

796

a. 5 L'image de Dieu existe-t-elle chez l'homme par rapport à l'essence, ou à toutes les Personnes divines, ou a une seule d'entre elle ?

797

a. 6 L'image de Dieu existe-t-elle chez l'homme selon l'esprit seulement ?

798

a. 7 Est-ce selon les actes que l'image de Dieu se trouve dans l'âme ?

801

a. 8 Est-ce par rapport à cet objet qu'est Dieu que l'image de la divine Trinité est dans l'âme ?

802

a. 9 La différence entre image et ressemblance

804

L'ÉTAT OU CONDITION DU PREMIER HOMME

Q. 94 La condition du premier homme quant à l'intelligence

a. 1 Le premier homme a-t-il vu Dieu dans son essence ?

805

a. 2 Le premier homme a-t-il pu voir les substances séparées, c'est-à-dire les anges ?

807

a. 3 Le premier homme a-t-il eu la science de toutes choses ?

808

a. 4 Le premier homme a-t-il pu se tromper ou être trompé ?

809

Q. 95 Ce qui se rattache à la volonté du premier homme : la grâce et la justice

a. 1 L'homme a-t-il été créé en grâce ?

811

a. 2 L'homme a-t-il eu des passions dans l'état d'innocence ?

812

a. 3 Dans l'état d'innocence, l'homme avait-il toutes les vertus ?

813

a. 4 Les actions de l'homme avaient-elles une valeur méritoire égale à celles de maintenant ?

814

Q. 96 Le pouvoir de domination qui appartenait à l'homme dans l'état d'innocence

a. 1 L'homme dans l'état d'innocence aurait-il dominé sur les animaux ?

816

a. 2 L'homme en état d'innocence aurait-il dominé sur toute créature ?

817

a. 3 Dans l'état d'innocence tous les hommes auraient-ils été égaux ?

818

a. 4 Les hommes, dans l'état d'innocence, auraient-ils dominé sur les hommes ?

819

Q. 97 Ce qui concerne l'état du premier homme quant à la conservation de l'individu

a. 1 L'homme, dans l'état d'innocence, était-il immortel ?

820

a. 2 L'homme, dans l'état d'innocence, était-il impassible ?

821

a. 3 Dant l'état d'innocence, l'homme avait-il besoin de se nourrir ?

822

a. 4 L'homme aurait-il obtenu l'immortabilité par l'arbre de vie ?

Q. 98 La génération

a. 1 Y aurait-il eu génération dans l'état d'innocence ?

824

a. 2 La génération se serait-elle faite, dans l'état d'innocence, par union charnelle?

825

LA CONDITION DANS LAQUELLE SERAIENT NÉS LES ENFANTS

Q. 99 Leur condition corporelle

a. 1 Dans l'état d'innocence les enfants auraient-ils eu dès la naissance une force physique achevée?

827

a. 2 Tous les enfants seraient-ils nés du sexe masculin ?

828

Q. 100 La condition native des enfants quant à la justice

a. 1 Les hommes seraient-ils nés avec la justice ?

829

a. 2 Les hommes seraient-ils nés confirmés en justice ?

830

Q. 101 La condition native des enfants quant à la science

a. 1 Les enfants seraient-ils nés avec une science parfaite ?

831

a. 2 Les enfants auraient-ils eu dès leur naissance l'usage parfait de la raison ?

832

Q. 102 Le lieu de l'homme, qui est le paradis

a. 1 Le paradis est-il un lieu corporel ?

833

a. 2 Le paradis est-il un lieu qui convient à l'habitation de l'homme ?

834

a. 3 Pour quelle fin l'homme fut-il placé dans le paradis ?

835

a. 4 L'homme devait-il être créé dans le paradis ?

836

LE GOUVERNEMENT DIVIN

Introduction par Marie-Joseph NICOLAS

839

Q. 103 Le gouvernement du monde en général

a. 1 Le monde est-il gouverné par quelqu'un ?

841

a. 2 Quel est le but de ce gouvernement du monde ?

842

a. 3 Le monde est-il gouverné par un être unique ?

843

a. 4 Les effets de ce gouvernement

844

a. 5 Toutes choses sont-elles soumises au gouvernement divin ?

845

a. 6 Toute choses sont-elles gouvernées immédiatement par Dieu ?

846

a. 7 Peut-il se produire quelque chose en dehors de l'ordre du gouvernement divin ?

847

a. 8 Quelque chose peut-il s'opposer à la providence divine ?

848

Q. 104 Les effets spéciaux du gouvernement divin

a. 1 Les créatures ont-elles besoin d'être conservées dans l'être par Dieu ?

849

a. 2 Les créatures sont-elles conservées par Dieu de façon immédiate ?

851

a. 3 Dieu peut-il réduire quelque chose à néant ?

852

a. 4 Y a-t-il des réalités qui soient réduites à néant ?

853

Q. 105 La mutation des créatures par Dieu

a. 1 Dieu peut-il mouvoir immédiatement la matière à recevoir la forme ?

855

a. 2 Dieu peut-il mouvoir immédiatement un corps ?

856

a. 3 Dieu peut-il mouvoir l'intelligence ?

857

a. 4 Dieu peut-il mouvoir la volonté ?

858

a. 5 Dieu agit-il en tout être agissant ?

859

a. 6 Dieu peut-il faire quelque chose en dehors de l'ordre naturel ?

861

a. 7 Tout ce que Dieu fait en dehors de l'ordre naturel est-il miraculeux ?

862

a. 8 La diversité des miracles

863

LA MOTION DE LA CRÉATURE PAR UNE AUTRE

Q. 106 L'illumination d'un ange par un autre

a. 1 Un ange meut-il l'intelligence d'un autre en l'illuminant ?

864

a. 2 Un ange peut-il mouvoir la volonté d'un autre ange ?

866

a. 3 Un ange inférieur peut-il illuminer un ange supérieur ?

867

a. 4 L'ange supérieur illumine-t-il l'ange inférieur sur tout ce qu'il connaît lui-même ?

868

Q. 107 Le langage des anges

a. 1 Un ange parle-t-il à un autre ?

869

a. 2 Un ange inférieur peut-il parler à un ange supérieur ?

870

a. 3 L'ange parle-t-il à Dieu ?

871

a. 4 La distance locale agit-elle sur le langage angélique ?

872

a. 5 La parole d'un ange à un autre est-elle connue de tous les autres ?

872

Q. 108 Hiérarchies et ordres angéliques

a. 1 Tous les anges appartiennent-ils à une seule hiérarchie ?

873

a. 2 Y a-t-il un ordre unique dans une même hiérarchie ?

874

a. 3 Dans un seul ordre y a-t-il plusieurs anges ?

875

a. 4 La distinction des hiérarchies et des ordres tient-elle à la nature des anges ? 876

a. 5 Les noms et les propriétés de chaque ordre

877

a. 6 Les rapports des différents ordres entre eux

879

a. 7 Les ordres subsisteront-ils après le jour du jugement ?

882

a. 8 Les hommes sont-ils élevés aux ordres angéliques ?

883

Q. 109 L'organistion des mauvais anges

a. 1 Y a-t-il une hiérarchie parmi les démons ?

884

a. 2 Y a-t-il, parmi les démons, un acte de supériorité ?

885

a. 3 Y a-t-il illumination chez les démons ?

885

a. 4 Les bons anges exercent-ils une supériorité sur les mauvais anges ?

886

Q. 110 La primauté des anges sur les créatures corporelles

a. 1 La créature corporelle est-elle gouvernée par les anges ?

887

a. 2 La matière corporelle obéit-elle aux anges sans aucune résistance ?

889

a. 3 Les anges peuvent-ils immédiatement, par leur vertu, déplacer les corps ?

890

a. 4 Les anges, bons ou mauvais, peuvent-ils faire des miracles ?

891

L'ACTION DES ANGES SUR LES HOMMES

Q. 111 L'action naturelle des anges sur les hommes

a. 1 L'ange peut-il illuminer l'intelligence de l'homme ?

892

a. 2 L'ange peut-il changer la volonté de l'homme ?

893

a. 3 L'ange peut-il modifier l'imagination de l'homme ?

894

a. 4 L'ange peut-il agir sur les sens de l'homme ?

896

Q. 112 La mission des anges

a. 1 Certains anges sont-ils envoyés pour un ministère ?

897

a. 2 Tous les anges sont-ils envoyés en ministère ?

898

a. 3 Les anges envoyés en ministère demeurent-ils auprès de Dieu ?

900

a. 4 A quel ordre d'anges appartiennent ceux qui sont envoyés ?

901

Q. 113 Les anges gardiens

a. 1 Les hommes sont-ils gardés par des anges ?

902

a. 2 Y a-t-il un ange particulier chargé de garder chaque homme ?

903

a. 3 La garde des hommes est-elle réservée au dernier ordre des anges ?

904

a. 4 Tout homme doit-il avoir un ange gardien ?

905

a. 5 A quel moment l'ange gardien commence-t-il sa mission ?

905

a. 6 L'ange gardien garde-t-il l'homme continuellement ?

906

a. 7 L'ange souffre-t-il de voir périr son protégé ?

907

a. 8 Y a-t-il conflit entre les anges gardiens ?

908

Q. 114 Les attaques des démons

a. 1 Les hommes sont-ils attaqués par les démons ?

909

a. 2 Tenter est-il le propre du diable ?

910

a. 3 Tous les péchés des hommes proviennent-ils de l'attaque ou de la tentation des démons ?

911

a. 4 Les démons peuvent-ils faire de vrais miracles pour nous séduire ?

911

a. 5 Les démons vaincus par les hommes sont-ils empêchés de les attaquer de nouveau ?

913

Q. 115 L'action de la créature corporelle

a. 1 Un corps peut-il être actif ?

914

a. 2 Y a-t-il dans les corps des raisons séminales ?

916

a. 3 Les corps célestes sont-ils la cause de ce qui se passe dans les corps d'ici-bas ?

917

a. 4 Les corps célestes sont-ils la cause des actes humains ?

919

a. 5 Les démons sont-ils soumis à l'action des corps célestes ?

920

a. 6 Les corps célestes rendent-ils nécessaire ce qui est soumis à leur action ?

921

Q. 116 Le destin

a. 1 Le destin existe-t-il ?

923

a. 2 Où le destin se trouve-t-il ?

924

a. 3 Le destin est-il immuable ?

925

a. 4 Tout est-il soumis au destin ?

925

Q. 117 Ce qui concerne l'action de l'homme

a. 1 Un homme peut-il instruire un autre homme, en produisant en lui la science ?

927

a. 2 Les hommes peuvent-ils instruire les anges ?

929

a. 3 L'homme peut-il par la puissance de son âme modifier la matière corporelle ?

931

a. 4 L'âme humaine séparée peut-elle imprimer aux corps un mouvement local ? 932

Q. 118 D'où provient l'âme de l'homme ?

a. 1 L'âme sensitive est-elle transmise avec la semence ?

933

a. 2 L'âme intellective est-elle transmise avec la semence ?

935

a. 3 Toutes les âmes ont-elles été créées ensemble ?

937

Q. 119

a. 1 Une part des aliments se transforme-t-elle en la réalité de la nature humaine ?

939

a. 2 La semence, principe de la génération humaine, provient-elle du superflu de nourriture ?

942