TABLE

SOMME THÉOLOGIQUE

SECOND VOLUME DE LA

SECONDE PARTIE

Sigles et Abréviations

9

LA FOI

Introduction par Antonin-Marcel HENRY

13

PROLOGUE LA FOI

17

Q. 1 L'objet de la foi

18

a. 1 L'objet de la foi est-il la vérité première ?

18

a. 2 L'objet de la foi est-il quelque chose de complexe ou d'incomplexe, c'est-à-dire une réalité ou un énoncé ?

19

a. 3 La foi peut-elle comporter une chose fausse ?

20

a. 4 L'objet de la foi peut-il être une chose vue ?

21

a. 5 L'objet de la foi peut-il être une chose sue ?

22

a. 6 Les vérités à croire doivent-elles être distinguées en articles précis ?

23

a. 7 La foi comporte-t-elle en tout temps les mêmes articles ?

25

a. 8 Le nombre des articles de foi

26

a. 9 La transmission des articles de foi par le symbole

28

a. 10 A qui appartient-il d'établir le symbole de foi ?

29

L'ACTE DE FOI

Q. 2 L'acte intérieur de foi

31

a. 1 Qu'est-ce que « croire » qui est l'acte intérieur de foi ?

31

a. 2 De combien de manières emploie-t-on le mot « croire » ?

32

a. 3 Est-il nécessaire au salut de croire quelque chose qui dépasse la raison naturelle ?

33

a. 4 Est-il nécessaire de croire ce que peut atteindre la raison naturelle ?

34

a. 5 Est-il nécessaire au salut de croire explicitement certaines vérités ?

35

a. 6 Tous sont-ils également tenus de croire explicitement ?

36

a. 7 Est-il toujours nécessaire au salut de croire explicitement au Christ ?

37

a. 8 Est-il nécessaire au salut de croire explicitement à la Trinité ?

39

a. 9 L'acte de foi est-il méritoire ?

39

a. 10 La raison humaine diminue-t-elle le mérite de la foi ?

40

Q. 3 L'acte extérieur de la foi

42

a. 1 Confesser est-il un acte de la foi ?

42

a. 2 La confession de la foi est-elle nécessaire au salut ?

43

LA VERTU DE FOI

Q. 4 La vertu de foi

44

a. 1 Qu'est-ce que la foi ?

44

a. 2 Dans quelle puissance de l'âme la foi a-t-elle son siège ?

46

a. 3 La forme de la foi est-elle la charité ?

47

a. 4 La foi formée et la foi informe sont-elles numériquement identiques ?

48

a. 5 La foi est-elle une vertu ?

49

a. 6 La foi est-elle une seule vertu ?

50

a. 7 Rapport de la foi aux autres vertus

51

a. 8 Comparaison entre la certitude de la foi et celle des autres vertus intellectuelles

52

Q. 5 Ceux qui ont la foi

54

a. 1 Est-ce que, dans sa condition première, l'ange ou l'homme a eu la foi ?

54

a. 2 Les démons ont-ils la foi ?

55

a. 3 Des hérétiques dans l'erreur sur un seul article de foi ont-ils la foi

sur les autres articles ?

56

a. 4 Parmi ceux qui ont la foi, l'un peut-il l'avoir plus grande qu'un autre ?

57

Q. 6 La cause de la foi

59

a. 1 La foi est-elle infusée à l'homme par Dieu ?

59

a. 2 La foi informe est-elle un don de Dieu ?

60

Q. 7 Les effets de la foi

61

a. 1 La crainte est-elle un effet de la foi ?

61

a. 2 La purification du coeur est-elle un effet de la foi ?

62

Q. 8 Le don d'intelligence

63

a. 1 L'intelligence est-elle un don de l'Esprit Saint ?

63

a. 2 Le don d'intelligence peut-il exister en même temps que la foi ?

64

a. 3 Cette intelligence qui est un don du Saint-Esprit,

est-elle seulement spéculative, ou aussi pratique ?

65

a. 4 Tous ceux qui sont en état de grâce ont-ils le don d'intelligence ?

66

a. 5 Le don d'intelligence se r-ouve-t-il chez quelques-un en dehors de la grâce ? 67

a. 6 Quel rapport y a-t-il entre le don d'intelligence et les autres dons ?

67

a. 7 Ce qui correspond au don d'intelligence dans les béatitudes

69

a. 8 Ce qui correspond au don d'intelligence dans les fruits du Saint-Esprit

70

Q. 9 Le don de science

71

a. 1 La science est-elle un don ?

71

a. 2 Le don de science concerne-t-il les réalités divines ?

72

a. 3 Le don de science est-il spéculatif ou pratique ?

73

a. 4 Quelle béatitude correspond au don de science ?

74

LES VICES OPPOSÉS A LA FOI

Q. 10 L'infidélité en général

75

a. 1 L'infidélité est-elle un péché ?

75

a. 2 Quel est le siège de l'infidélité ?

76

a. 3 L'infidélité est-elle le plus grand des péchés ?

77

a. 4 Toute action des infidèles est-elle un péché ?

78

a. 5 Les espèces d'infidélité

79

a. 6 Comparaison entre les espèces d'infidélités

80

a. 7 Faut-il disputer de la foi avec les infidèles ?

81

a. 8 Faut-il contraindre les infidèles à la foi ?

82

a. 9 Peut-on communiquer avec les infidèles ?

83

a. 10 Les infidèles peuvent-ils avoir autorité sur les fidèles chrétiens ?

84

a. 11 Doit-on tolérer les rites des infidèles ?

85

a. 12 Doit-on baptiser les enfants des infidèles malgré leurs parents ?

86

Q. 11 L'hérésie

88

a. 1 L'hérésie est-elle une espèce de l'infidélité ?

88

a. 2 Quelle est la matière de l'hérésie ?

89

a. 3 Doit-on tolérer les hérétiques ?

91

a. 4 Doit-on recevoir les hérétiques qui reviennent ?

92

Q. 12 L'apostasie

93

a. 1 L'apostasie se rattache-t-elle à l'infidélité ?

93

a. 2 Les sujets sont-ils déliés de leur obéissance envers des gouvernants apostats ?

94

LE BLASPHÈME

Q. 13 Le péché de blasphème en général

96

a. 1 Le blasphème s'oppose-t-il à la confession de la foi ?

96

a. 2 Le blasphème est-il toujours un péché mortel ?

97

a. 3 Le blasphème est-il le plus grand des péchés ?

98

a. 4 Le blasphème existe-t-il chez les damnés ?

98

Q. 14 Le blasphème contre l'Esprit Saint

100

a. 1 Le péché contre l'Esprit Saint est-il identique au péché de malice caractérisée ?

100

a. 2 Quelles sont les espèces du péché contre l'Esprit Saint ?

101

a. 3 Le péché contre l'Esprit Saint est-il irrémissible ?

103

a. 4 Peut-on pécher contre l'Esprit Saint dès le commencement,avant de commettre d'autres péchés?

104

Q. 15 L'aveuglement de l'esprit et l'hébétude du sens

105

a. 1 L'aveuglement de l'esprit est-il un péché ?

105

a. 2 L'hébétude du sens est-elle un autre péché que l'aveuglement de l'esprit ?

106

a. 3 Ces vices viennent-ils des péchés de la chair ?

107

Q. 16 Les préceptes relatifs à la foi, à la science et à l'intelligence

108

a. 1 Les préceptes relatifs à la foi

108

a. 2 Les préceptes relatifs aux dons de science et d'intelligence

109

L'ESPÉRANCE

Introduction par Antonin-Marcel HENRY

115

L'ESPÉRANCE

Q. 17 La nature de l'espérance

117

a. 1 L'espérance est-elle une vertu ?

117

a. 2 L'objet de l'espérance est-il la béatitude éternelle ?

118

a. 3 Peut-on espérer la béatitude d'un autre par la vertu d'espérance ?

119

a. 4 Est-il permis de mettre son espérance dans. l'homme ?

119

a. 5 L'espérance est-elle une vertu théologale ?

120

a. 6 Distinction entre l'espérance et les autres vertus théologales

121

a. 7 Le rapport de l'espérance avec la foi

122

a. 8 Le rapport de l'espérance avec la charité

122

Q. 18 Le siège de l'espérance

124

a. 1 La vertu d'espérance siège-t-elle dans la volonté ?

124

a. 2 L'espérance existe-t-elle chez les bienheureux ?

125

a. 3 L'espérance existe-t-elle chez les damnés ?

126

a. 4 L'espérance des hommes voyageurs est-elle certaine ?

127

Q. 19 Le don de crainte

128

a. 1 Dieu doit-il être craint ?

128

a. 2 La division de la crainte en crainte filiale, crainte initiale, crainte servile et crainte mondaine

129

a. 3 La crainte mondaine est-elle toujours mauvaise ?

130

a. 4 La crainte servile est-elle bonne ?

131

a. 5 La crainte servile est-elle substantiellement identique à la crainte filiale ?

132

a. 6 La venue de la charité exclut-elle la crainte servile ?

132

a. 7 La crainte est-elle le commencement de la sagesse ?

133

a. 8 La crainte initiale est-elle substantiellement identique à la crainte filiale ?

134

a. 9 La crainte est-elle un don du Saint-Esprit ?

135

a. 10 La crainte grandit-elle quand la charité grandit ?

136

a. 11 La crainte demeure-t-elle dans la patrie ?

137

a. 12 Parmi les béatitudes et les fruits, quels sont ceux qui correspondent au don de crainte ?

138

LES VICES OPPOSÉS A L'ESPÉRANCE

Q. 20 Le désespoir

140

a. 1 Le désespoir est-il un péché ?

140

a. 2 Le désespoir peut-il exister sans l'infidélité ?

141

a. 3 Le désespoir est-il le plus grave des péchés ?

142

a. 4 Le désespoir nait-il de l'acédie ?

143

Q. 21 La présomption

144

a. 1 Sur quel objet se fonde la présomption ?

144

a. 2 La présomption est-elle un péché ?

145

a. 3 A quoi la présomption s'oppose-t-elle ?

146

a. 4 Quel vice donne naissance à la présomption ?

147

Q. 22 Les préceptes de la loi relatifs à l'espérance et à la crainte

148

a. 1 Les préceptes concernant l'espérance

148

a. 2 Les préceptes concernant la crainte

149

LA CHARITÉ

Introduction par Antonin-Marcel HENRY

153

Q. 23 La nature de la charité

159

a. 1 La charité est-elle une amitié ?

159

a. 2 La charité est-elle quelque chose de créée dans l'âme ?

160

a. 3 La charité est-elle une vertu ?

162

a. 4 La charité est-elle une vertu spéciale ?

163

a. 5 La charité est-elle une seule vertu ?

164

a. 6 La charité est-elle la plus excellente des vertus ?

164

a. 7 Sans la charité, peut-il y avoir quelque vertu véritable ?

165

a. 8 La charité est-elle la forme des vertus ?

167

Q. 24 Le siège de la charité

168

a. 1 La charité siège-t-elle dans la volonté ?

168

a. 2 La charité est-elle causée dans l'homme par les actes qui la précèdent ou par infusion divine ?

169

a. 3 La charité est-elle infusée en nous en proportion de nos capacités naturelles ?

170

a. 4 La charité s'accroît-elle chez celui qui la possède ?

171

a. 5 La charité s'accroît-elle par addition ?

172

a. 6 La charité s'accroît-elle par chacun de ses actes ?

173

a. 7 La charité s'accroît-elle à l'infini ?

174

a. 8 La charité du voyage peut-elle être parfaite?

175

a. 9 Les différents degrés de la charité ?

176

a. 10 La charité peut-elle diminuer ?

177

a. 11 Peut-on perdre la charité une fois qu'on la possède ?

178

a. 12 Peut-on perdre la charité par un seul acte de péché mortel ?

180

L'OBJET DE LA CHARITÉ

Q. 25 Ce que l'on doit aimer de charité

182

a. 1 Dieu seul doit-il être aimé de charité, ou aussi le prochain?

182

a. 2 La charité doit-elle être aimée de charité ?

183

a. 3 Les créatures sans raison doivent-elles être aimées de charité ?

184

a. 4 Peut-on s'aimer soi-même de charité ?

185

a. 5 Doit-on aimer de charité son propre corps ?

185

a. 6 Les pécheurs doivent-ils être aimés de charité ?

186

a. 7 Les pécheurs s'aiment-ils eux-mêmes ?

187

a. 8 Doit-on aimer de charité ses ennemis ?

189

a. 9 Faut-il donner à ses ennemis des marques d'amitié ?

189

a. 10 Les anges doivent-ils être aimés de charité ?

190

a. 11 Les démons doivent-ils être aimés de charité?

191

a. 12 Énumération de ce qu'il faut aimer de charité

192

Q. 26 L'ordre de la charité

193

a. 1 Y a-t-il un ordre dans la charité ?

193

a. 2 Doit-on aimer Dieu plus que le prochain ?

194

a. 3 Doit-on aimer Dieu plus que soi-même ?

195

a. 4 Doit-on s'aimer soi-même plus que le prochain ?

196

a. 5 Doit-on aimer son prochain plus que son propre corps ?

196

a. 6 Doit-on aimer tel prochain plus qu'un autre ?

197

a. 7 Doit-on aimer davantage celui qui est le meilleur, ou celui qui nous est le plus uni ?

198

a. 8 Doit-on aimer davantage celui qui nous est uni par le sang ?

200

a. 9 Doit-on aimer de charité son fils plus que son père ?

201

a. 10 Doit-on aimer sa mère plus que son père ?

202

a. 11 L'homme doit-il aimer son épouse plus que son père et sa mère ?

202

a. 12 Doit-on aimer son bienfaiteur plus que son obligé ?

203

a. 13 L'ordre de la charité subsiste-t-il dans la patrie ?

204

Q. 27 La dilection

206

a. 1 Le propre de la charité est-il plutôt d'être aimé, ou d'aimer ?

206

a. 2 L'amour, en tant qu'il est un acte de la charité, est-il identique à la bienveillance ?

207

a. 3 Dieu doit-il être aimé de dilection pour lui-même ?

208

a. 4 Dieu peut-il être aimé en cette vie sans intermédiaire ?

209

a. 5 Dieu peut-il être aimé totalement ?

210

a. 6 Notre dilection de Dieu a-t-elle une mesure ?

210

a. 7 Lequel vaut mieux : aimer son ami, ou son ennemi ?

211

a. 8 Lequel vaut mieux : aimer Dieu, ou le prochain ?

212

Q.28 La joie

214

a. 1 La joie est-elle un effet de la charité ?

214

a. 2 La joie spirituelle causée par la charité est-elle compatible avec la tristesse ? 215

a. 3 Cette joie peut-elle être plénière ?

216

a. 4 La joie est-elle une vertu ?

217

Q.29 La paix

218

a. 1 La paix est-elle identique à la concorde ?

218

a. 2 Toutes choses désirent-elles la paix ?

219

a. 3 La paix est-elle l'effet de la charité ?

220

a. 4 La paix est-elle une vertu ?

221

Q. 30 La miséricorde

222

a. 1 La miséricorde a-t-elle pour cause en nous le mal d'autrui ?

222

a. 2 A qui convient-il d'exercer la miséricorde ?

223

a. 3 La miséricorde est-elle une vertu ?

224

a. 4 La miséricorde est-elle la plus grande des vertus ?

225

Q. 31 La bienfaisance

227

a. 1 La bienfaisance est-elle un acte de la charité ?

227

a. 2 Doit-on pratiquer la bienfaisance envers tous ?

228

a. 3 Faut-il pratiquer davantage la bienfaisance envers ceux qui nous sont le plus unis ?

228

a. 4 La bienfaisance est-elle une vertu spéciale ?

230

Q.32 L'aumône

231

a. 1 Faire l'aumône est-il un acte de la charité ?

231

a. 2 Comment les aumônes se distinguent-elles ?

232

a. 3 Quelles sont les aumônes les meilleures : les aumônes spirituelles, ou les aumônes corporelles ?

234

a. 4 Les aumônes corporelles ont-elles un effet spirituel ?

235

a. 5 Y a-t-il un précepte de faire l'aumône ?

235

a. 6 Doit-on faire l'aumône en donnant de son nécessaire ?

237

a. 7 Peut-on faire l'aumône avec un bien injustement acquis ?

238

a. 8 Qui doit faire l'aumône ?

239

a. 9 A qui faut-il faire l'aumône ?

240

a. 10 De quelle manière faut-il faire l'aumône ?

241

Q. 33 La correction fraternelle

243

a. 1 La correction fraternelle est-elle un acte de la charité ?

243

a. 2 La correction fraternelle est-elle de précepte ?

244

a. 3 Ce précepte s'impose-t-il à tous, ou seulement aux supérieurs ?

246

a. 4 Les inférieurs sont-ils tenus, en vertu de ce précepte,

de corriger leurs supérieurs ?

247

a. 5 Un pécheur peut-il corriger ?

248

a. 6 Doit-on corriger celui qui en deviendra pire ?

249

a. 7 Une correction secrète doit-elle précéder la dénonciation publique ?

249

a. 8 L'appel à des témoins doit-il précéder la dénonciation publique ?

252

LES VICES OPPOSÉS A LA CHARITÉ

Q. 34 La haine

253

a. 1 Est-il possible d'avoir de la haine contre Dieu ?

253

a. 2 La haine de Dieu est-elle le plus grand des péchés ?

254

a. 3 La haine du prochain est-elle toujours un péché ?

255

a. 4 La haine du prochain est-elle le péché le plus grand parmi ceux qui se commettent contre lui ?

256

a. 5 La haine est-elle un vice capital ?

256

a. 6 De quel vice capital la haine tire-t-elle son origine ?

257

Q. 35 L'acédie

259

a. 1 L'acédie est-elle un péché ?

259

a. 2 L'acédie est-elle un vice particulier ?

261

a. 3 L'acédie est-elle un péché mortel ?

261

a. 4 L'acédie est-elle un vice capital ?

262

Q. 36 L'envie

264

a. 1 Qu'est-ce que l'envie ?

264

a. 2 L'envie est-elle un péché ?

265

a. 3 L'envie est-elle un péché mortel ?

266

a. 4 L'envie est-elle un vice capital et quelles sont ses filles ?

267

LES PÉCHÉS QUI S'OPPOSENT A LA PAIX

Q. 37 La discorde

269

a. 1 La discorde est-elle un péché ?

269

a. 2 La discorde est-elle fille de la vaine gloire ?

270

Q. 38 La dispute

271

a. 1 La dispute est-elle un péché mortel ?

271

a. 2 La dispute est-elle fille de la vaine gloire ?

272

Q. 39 Le schisme

274

a. 1 Le schisme est-il un péché spécial ?

274

a. 2 Le schisme est-il plus grave que l'infidélité ?

275

a. 3 Le pouvoir des schismatiques

277

a. 4 Le châtiment des schismatiques

277

Q. 40 La guerre

279

a. 1 Y a-t-il une guerre qui soit licite ?

279

a. 2 Est-il permis aux clercs de combattre ?

281

a. 3 Est-il permis, à la guerre, d'employer la ruse ?

282

a. 4 Est-il permis de guerroyer les jours de fêtes ?

283

Q. 41 La rixe

284

a. 1 La rixe est-elle un péché ?

284

a. 2 La rixe est-elle fille de la colère ?

285

Q. 42 La sédition

286

a. 1 La sédition est-elle un péché spécial ?

286

a. 2 La sédition est-elle un péché mortel ?

287

Q. 43 Le scandale

289

a. 1 Qu'est-ce que le scandale ?

289

a. 2 Le scandale est-il un péché ?

291

a. 3 Le scandale est-il un péché spécial ?

291

a. 4 Le scandale est-il un péché mortel ?

292

a. 5 Le scandale passif peut-il atteindre les parfaits ?

293

a. 6 Les hommes parfaits peuvent-ils causer du scandale ?

294

a. 7 Doit-on renoncer aux biens spirituels pour éviter le scandale ?

294

a. 8 Doit-on renoncer aux biens temporels pour éviter le scandale ?

296

Q. 44 Les préceptes de la charité

298

a. 1 Faut-il donner des préceptes au sujet de la charité ?

298

a. 2 Y a-t-il un seul précepte, ou bien deux ?

299

a. 3 Deux préceptes suffisent-ils ?

300

a. 4 Convient-il de prescrire que Dieu soit aimé de tout notre coeur ?

301

a. 5 Convient-il d'ajouter : de toute notre âme ?

301

a. 6 Ce précepte peut-il être accompli en cette vie ?

302

a. 7 Le commandement : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »

303

a. 8 L'ordre de la charité tombe-t-il sous le précepte ?

304

Q. 45 Le don de sagesse

305

a. 1 La sagesse doit-elle être comptée parmi les dons du Saint-Esprit ?

305

a. 2 Quel est le siège de la sagesse ?

306

a. 3 La sagesse est-elle seulement spéculative, ou bien est-elle aussi pratique ?

307

a. 4 La sagesse, qui est un don, peut-elle coexister avec le péché mortel ?

308

a. 5 La sagesse existe-t-elle chez tous ceux qui ont la grâce sanctifiante ?

309

a. 6 Quelle béatitude correspond au don de sagesse ?

310

Q. 46 La sottise

311

a. 1 La sottise s'oppose-t-elle à la sagesse ?

311

a. 2 La sottise est-elle un péché ?

312

a. 3 A quel vice capital la sottise se ramène-t-elle ?

312

LA PRUDENCE

Introduction par Albert RAULIN

317

LA PRUDENCE

Q. 47 La nature de la prudence

319

a. 1 La prudence est-elle dans la volonté ou dans la raison ?

319

a. 2 La prudence est-elle seulement dans la raison pratique, ou aussi dans la raison spéculative ?

320

a. 3 La prudence a-t-elle connaissance des singuliers ?

321

a. 4 La prudence est-elle une vertu ?

322

a. 5 La prudence est-elle une vertu spéciale ?

323

a. 6 La prudence fournit-elle leur fin aux vertus morales ?

323

a. 7 La prudence établit-elle le milieu des vertus morales ?

325

a. 8 Commander est-il l'acte principal de la prudence ?

325

a. 9 La sollicitude ou vigilance se rapporte-t-elle à la prudence ?

326

a. 10 La prudence s'étend-elle au gouvernement de la multitude ?

327

a. 11 La prudence qui regarde le bien propre est-elle de même espèce que celle

qui s'étend au bien commun ?

328

a. 12 La prudence est-elle chez les sujets ou seulement chez les princes ?

329

a. 13 La prudence se trouve-t-elle chez les pécheurs ?

329

a. 14 La prudence se trouve-t-elle chez tous les bons ?

330

a. 15 La prudence est-elle en nous par nature ?

331

a. 16 Perd-on la prudence par l'oubli ?

332

LES PARTIES DE LA PRUDENCE

Q. 48 Quelles sont les parties de la prudence ? (Article unique)

333

Q. 49 Les parties de la prudence qu'on peut appeler intégrantes

335

a. 1 La mémoire

335

a. 2 L'intellect ou intelligence

336

a. 3 La docilité

337

a. 4 La sagacité

338

a. 5 La raison

339

a. 6 La prévoyance

339

a. 7 La circonspection

340

a. 8 L'attention précautionneuse

341

Q. 50 Les parties subjectives de la prudence

342

a. 1 L'institution des lois doit-elle être comptée

comme une espèce de la prudence ?

342

a. 2 La politique est-elle une partie de la prudence ?

343

a. 3 Le gouvernement domestique est-il une partie de la prudence ?

344

a. 4 L'art militaire est-il une espèce de la prudence ?

344

Q. 51 Les vertus annexes ou parties potentielles de la prudence

345

a. 1 L'eubulia est-elle une vertu ?

345

a. 2 L'eubulia est-elle une vertu spéciale distincte de la prudence ?

346

a. 3 La synésis est-elle une vertu ?

347

a. 4 La gnômè est-elle une vertu spéciale ?

348

Q. 52 Le don de conseil

349

a. 1 Faut-il placer le conseil parmi les sept dons du Saint-Esprit ?

349

a. 2 Le don de conseil correspond-il à la vertu de prudence ?

350

a. 3 Le don de conseil subsiste-t-il dans la patrie ?

350

a. 4 La cinquième béatitude : « Bienheureux les miséricordieux » correspond-elle au don de conseil ?

352

LES VICES OPPOSÉS A LA PRUDENCE

Q. 53 L'imprudence

353

a. 1 L'imprudence est-elle un péché ?

353

a. 2 L'imprudence est-elle un péché spécial ?

354

a. 3 La précipitation ou témérité

355

a. 4 L'inapplication

356

a. 5 L'inconstance

356

a. 6 L'origine de ces vices

357

Q. 54 La négligence

a. 1 La négligence est-elle un péché spécial ?

358

a. 2 A quelle vertu la négligence s'oppose-t-elle ?

359

a. 3 La négligence est-elle péché mortel ?

360

Q. 55 Les vices opposés à la prudence par fausse ressemblance

361

a. 1 La prudence de la chair est-elle un péché ?

361

a. 2 La prudence de la chair est-elle péché mortel ?

362

a. 3 La ruse est-elle un péché spécial ?

362

a. 4 La tromperie

363

a. 5 La fraude

364

a. 6 Le souci pour les affaires temporelles

364

a. 7 Le souci de l'avenir

365

a. 8 L'origine de ces vices

366

Q. 56 Les préceptes relatifs à la prudence

367

a. 1 Les préceptes relatifs à la prudence

367

a. 2 Les préceptes concernant les vices opposés à la prudence

368

LA JUSTICE

Introduction par Carlos-J. PINTO de OLIVEIRA

371

LA JUSTICE AU SENS STRICT

LA JUSTICE

Q. 57 Le droit

377

a. 1 Le droit est-il l'objet de la justice ?

378

a. 2 Convient-il de diviser le droit en droit naturel et en droit positif ?

379

a. 3 Le droit des gens est-il identique au droit naturel ?

380

a. 4 Y a-t-il lieu de distinguer spécialement le droit du maître et celui du père ? 381

Q. 58 La justice

383

a. 1 Qu'est-ce que la justice ?

383

a. 2 La justice s'exerce-t-elle toujours envers autrui ?

385

a. 3 La justice est-elle une vertu ?

386

a. 4 La justice a-t-elle son siège dans la volonté ?

386

a. 5 La justice est-elle une vertu générale ?

387

a. 6 Comme vertu générale, la justice se confond-elle avec les autres vertus ?

388

a. 7 Y a-t-il une justice particulière ?

389

a. 8 La justice particulière a-t-elle une matière propre ?

390

a. 9 La justice concerne-t-elle les passions, ou seulement les activités ?

390

a. 10 Le « milieu » de la justice est-il un caractère objectif ?

391

a. 11 L'acte de la justice consiste-t-il à rendre à chacun son dû ?

392

a. 12 La justice est-elle la plus grande des vertus morales ?

393

Q. 59 L'injustice

394

a. 1 L'injustice est-elle un vice spécial ?

394

a. 2 Agir injustement est-il propre à l'homme injuste ?

395

a. 3 Peut-on subir une injustice volontairement ?

396

a. 4 L'injustice est-elle, par son genre, péché mortel ?

396

Q. 60 Le jugement

398

a. 1 Le jugement est-il un acte de justice ?

398

a. 2 Est-il licite de juger ?

399

a. 3 Faut-il juger sur des soupçons ?

400

a. 4 Le doute doit-il être interprété favorablement ?

401

a. 5 Le jugement doit-il toujours être porté conformément aux lois écrites ?

402

a. 6 Le jugement est-il vicié par l'usurpation ?

403

LES PARTIES DE LA JUSTICE

Q. 61 La distinction entre justice commutative et justice distributive

404

a. 1 Y a-t-il deux espèces de justice : distributive et commutative ?

404

a. 2 Le juste milieu se détermine-t-il de la même façon dans la justice

commutative et dans la justice distributive ?

406

a. 3 La justice distributive et la justice commutative ont-elles la même matière,ou une matière multiple ?

407

a. 4 Dans quelques-unes de ses espèces, la justice s'identifie-t-elle à la réciprocité ?

408

Q. 62 La restitution

410

a. 1 De quelle vertu la restitution est-elle l'acte ?

410

a. 2 Est-il nécessaire au salut de restituer tout ce que l'on a dérobé ?

411

a. 3 Faut-il restituer plus que ce que l'on a pris ?

412

a. 4 Faut-il restituer ce que l'on n'a pas dérobé ?

413

a. 5 Faut-il restituer à celui de qui l'on a reçu ?

414

a. 6 Est-ce celui qui a pris qui doit restituer ?

415

a. 7 Est-ce quelqu'un d'autre qui doit restituer ?

416

a. 8 Faut-il restituer sans délai ?

416

LES VICES OPPOSÉS AUX PARTIES SUBJECTIVES DE LA JUSTICE

Q. 63 L'acception des personnes

418

a. 1 L'acception des personnes est-elle un péché ?

418

a. 2 Peut-il y avoir acception des personnes dans la dispensation des biens spirituels ?

420

a. 3 Peut-il y avoir acception des personnes dans les honneurs que l'on rend ?

421

a. 4 Peut-il y avoir acception des personnes dans les jugements ?

422

LES VICES OPPOSÉS A LA JUSTICE COMMUTATIVE

Q. 64 L'homicide

423

a. 1 Est-ce un péché de mettre à mort les animaux et même les plantes ?

423

a. 2 Est-il permis de tuer le pécheur ?

425

a. 3 Est-il permis à un particulier, ou seulement à l'autorité publique, de tuer le pécheur ?

426

a. 4 Est-il permis à un clerc de mettre à mort un pécheur ?

427

a. 5 Est-il permis de se tuer?

427

a. 6 Est-il permis de tuer un homme juste ?

429

a. 7 Est-il permis de tuer un homme pour se défendre ?

430

a. 8 L'homicide accidentel est-il péché mortel ?

431

Q. 65 Les autres péchés d'injustice par violence contre les personnes

432

a. 1 La mutilation

432

a. 2 Les coups

434

a. 3 L'emprisonnement

434

a. 4 Le péché de ces violences est-il aggravé parce qu'elles sont commises contre une personne unie à d'autres ?

435

Q. 66 Le vol et la rapine

436

a. 1 La possession de biens extérieurs est-elle naturelle à l'homme ?

436

a. 2 Est-il licite de posséder en propre un de ces biens ?

438

a. 3 Le vol consiste-t-il à prendre secrètement le bien d'autrui ?

439

a. 4 La rapine est-elle un péché spécifiquement distinct du vol ?

440

a. 5 Tout vol est-il un péché ?

441

a. 6 Le vol est-il péché mortel ?

441

a. 7 Est-il permis de voler en cas de nécessité ?

442

a. 8 Toute rapine est-elle péché mortel ?

443

a. 9 La rapine est-elle un péché plus grave que le vol ?

444

LES PÉCHÉS COMMIS EN PAROLES CONTRE LA JUSTICE COMMUTATIVE

Q. 67 Les injustices commises par le juge

445

a. 1 Peut-on juger sans injustice quelqu'un qui ne vous est pas soumis ?

445

a. 2 Est-il permis au juge de juger contre la vérité qu'il connaît, à cause de faits qui lui sont présentés ?

446

a. 3 Le juge peut-il condamner avec justice quelqu'un qui n'a pas été accusé ?

447

a. 4 Le juge peut-il licitement accorder une remise de peine ?

448

Q. 68 Les injustices commises dans l'accusation

450

a. 1 Est-on tenu de se porter accusateur ?

450

a. 2 L'accusation doit-elle être faite par écrit ?

451

a. 3 Comment l'accusation peut-elle être entachée de vice ?

451

a. 4 Comment doit-on punir ceux qui portent une accusation fausse ?

452

Q. 69 Les injustices commises par l'accusé

454

a. 1 Est-ce un péché mortel de nier une vérité qui entraînerait la condamnation ? 454

a. 2 Est-il permis de calomnier pour se défendre ?

455

a. 3 Est-il permis de faire appel pour échapper au jugement ?

456

a. 4 Un condamné peut-il se défendre par la violence, s'il en a la possibilité ?

457

Q. 70 Les injustices commises par le témoin

458

a. 1 Est-on obligé de porter témoignage ?

458

a. 2 Le témoignage de deux ou trois témoins est-il suffisant ?

459

a. 3 Un témoin peut-il être récusé sans une faute de sa part ?

460

a. 4 Est-ce un péché mortel de porter un faux témoignage ?

461

Q. 71 Les injustices commises par les avocats

462

a. 1 Un avocat est-il obligé d'assister les pauvres ?

462

a. 2 Doit-on interdire à certains d'exercer l'office d'avocat ?

463

a. 3 L'avocat pèche-t-il en défendant une cause injuste ?

464

a. 4 L'avocat pèche-t-il en recevant de l'argent pour son assistance ?

465

LES INJUSTICES PAR PAROLES COMMISES HORS DES TRIBUNAUX

Q. 72 L'injure

466

a. 1 Qu'est-ce que l'injure ?

466

a. 2 L'injure est-elle toujours péché mortel ?

467

a. 3 Faut-il réprimer les auteurs d'injures ?

469

a. 4 L'origine de l'injure

469

Q. 73 La diffamation

470

a. 1 Qu'est-ce que la diffamation ?

470

a. 2 La diffamation est-elle un péché mortel ?

471

a. 3 Gravité de la diffamation comparée à celle des autres péchés

472

a. 4 Est-ce un péché d'écouter la diffamation ?

473

Q. 74 La médisance

475

a. 1 La médisance est-elle un péché distinct de la diffamation ?

475

a. 2 Quel péché, de la médisance ou de la diffamation, est le plus grave ?

476

Q. 75 La moquerie

477

a. 1 La moquerie est-elle un péché spécial ?

477

a. 2 La moquerie est-elle un péché mortel ?

478

Q. 76 La malédiction

479

a. 1 Est-il permis de maudire un homme ?

479

a. 2 Est-il permis de maudire une créature sans raison ?

480

a. 3 La malédiction est-elle un péché mortel ?

481

a. 4 Comparaison de la malédiction avec les autres péchés

481

LE PÉCHÉ D'INJUSTICE DANS LES ÉCHANGES VOLONTAIRES

Q. 77 La fraude

483

a. 1 Est-il permis de vendre une chose plus cher qu'elle ne vaut ?

484

a. 2 La vente injuste en ce qui concerne la marchandise

485

a. 3 Le vendeur est-il tenu de dire les défauts de sa marchandise ?

486

a. 4 Est-il permis, dans le commerce, de vendre une marchandise plus cher qu'on ne l'a achetée ?

488

Q. 78 Le péché d'usure dans les prêts

490

a. 1 Est-ce un péché de recevoir de l'argent à titre d'intérêt pour un prêt d'argent, ce qui constitue l'usure ?

490

a. 2 Est-il permis, en compensation de ce prêt,

de bénéficier d'un avantage quelconque ?

492

a. 3 Est-on tenu de restituer les bénéfices légitimement obtenus par les intérêts d'un prêt usuraire ?

494

a. 4 Est-il permis d'emprunter de l'argent sous le régime de l'usure ?

495

Q. 79 Les parties intégrantes de la justice

496

a. 1 La volonté de faire le bien et la volonté d'éviter le mal

sont-elles des parties de la vertu de justice ?

496

a. 2 La transgression est-elle un péché spécial ?

497

a. 3 L'omission est-elle un péché spécial ?

498

a. 4 Comparaison entre omission et transgression

499

Q. 80 Les parties potentielles de la justice

501

article unique. Est-il à propos de désigner des vertus rattachées à la justice ?

501

LA RELIGION

Introduction par Carlos-J. PINTO de OLIVEIRA

507

LA RELIGION

Q. 81 La nature de la religion

509

a. 1 La religion concerne-t-elle seulement nos rapports avec Dieu ?

509

a. 2 La religion est-elle une vertu ?

511

a. 3 La religion est-elle une vertu unique ?

511

a. 4 La religion est-elle une vertu spéciale ?

512

a. 5 La religion est-elle une vertu théologale ?

513

a. 6 La religion est-elle supérieure aux autres vertus morales ?

513

a. 7 La latrie comporte-t-elle des actes extérieurs ?

514

a. 8 La religion est-elle identique à la sainteté ?

515

LES ACTES DE LA RELIGION

Q. 82 La dévotion

516

a. 1 La dévotion est-elle un acte spécial ?

516

a. 2 La dévotion est-elle un acte de religion ?

517

a. 3 La cause de la dévotion

518

a. 4 L'effet de la dévotion

519

Q. 83 La prière

520

a. 1 La prière est-elle un acte de la faculté appétitive, ou cognitive ?

520

a. 2 Convient-il de prier Dieu ?

522

a. 3 La prière est-elle un acte de la religion ?

523

a. 4 Ne doit-on prier que Dieu ?

524

a. 5 La prière de demande doit-elle avoir un objet déterminé ?

524

a. 6 Doit-on demander à Dieu des biens temporels ?

525

a. 7 Devons-nous prier pour autrui ?

526

a. 8 Devons-nous prier pour nos ennemis ?

527

a. 9 Les sept demandes de l'oraison dominicale

528

a. 10 La prière appartient-elle en propre à la créature douée de raison ?

530

a. 11 Les saints du ciel prient-ils pour nous ?

530

a. 12 La prière doit-elle être vocale ?

531

a. 13 L'attention est-elle requise pour la prière ?

532

a. 14 La prière doit-elle être prolongée ?

533

a. 15 La prière est-elle méritoire ?

534

a. 16 La prière est-elle e0ïcace pour obtenir ce qu'on demande ?

535

a. 17 Les différentes espèces de prière

536

LES ACTES EXTÉRIEURS DE LATRIE

Q.84 L'adoration

537

a. 1 L'adoration est-elle un acte de latrie ?

537

a. 2 L'adoration implique-t-elle un acte intérieur, ou extérieur ?

538

a. 3 L'adoration requiert-elle un lieu déterminé ?

539

Q. 85 Les sacrifices

540

a. 1 Offrir à Dieu le sacrifice est-il de loi naturelle ?

540

a. 2 Ne faut-il offrir de sacrifices qu'à Dieu ?

541

a. 3 Offrir le sacrifice est-il un acte spécial de vertu ?

542

a. 4 Tous sont-ils tenus d'offrir des sacrifices ?

543

Q. 86 Les oblations et prémices

544

a. 1 Certaines oblations sont-elles imposées par précepte ?

544

a. 2 A qui doit-on les oblations ?

545

a. 3 Avec quels biens doit-on faire les oblations ?

546

a. 4 Est-on strictement obligé d'acquitter les prémices ?

547

Q. 87 Les dîmes

548

a. 1 Est-on tenu d'acquitter les dîmes par un précepte rigoureux ?

548

a. 2 Les biens dont il faut payer la dîme

551

a. 3 A qui doit-on les dîmes ?

552

a. 4 Qui doit payer les dîmes ?

553

Q. 88 Le voeu

554

a. 1 Qu'est-ce que le voeu ?

554

a. 2 Sur quoi le voeu porte-t-il ?

555

a. 3 Obligation du voeu

557

a. 4 L'utilité du voeu

558

a. 5 De quelle vertu le voeu est-il l'acte ?

559

a. 6 Est-il plus méritoire d'accomplir quelque chose avec ou sans voeu ?

559

a. 7 La solennité du voeu

560

a. 8 Ceux qui sont soumis à une autorité peuvent-ils faire des vaux ?

561

a. 9 Les enfants peuvent-ils s'obliger par voeu à entrer en religion ?

562

a. 10 Peut-on dispenser d'un voeu ou le commuer ?

563

a. 11 Peut-on dispenser du voeu solennel de continence ?

564

a. 12 Faut-il, pour dispenser d'un voeu, recourir à une autorité supérieure ?

566

L'USAGE DU NON DIVIN : LE SERMENT, L'ADJURATION ET L'INVOCATION

Q. 89 Le serment

568

a. 1 Qu'est-ce que le serment ?

568

a. 2 Le serment est-il licite ?

570

a. 3 Quelles qualités accompagnent le serment ?

571

a. 4 De quelle vertu le serment est-il l'acte ?

571

a. 5 Faut-il rechercher et pratiquer le serment comme utile et bon ?

572

a. 6 Est-il permis de jurer par une créature ?

573

a. 7 Le serment oblige-t-il ?

574

a. 8 Lequel oblige davantage : le serment ou le voeu ?

575

a. 9 Peut-on dispenser d'un serment ?

576

a. 10 Quand et à qui est-il permis de jurer ?

577

Q. 90 L'adjuration

578

a. 1 Est-il permis d'employer l'adjuration à l'égard des hommes ?

578

a. 2 Est-il permis d'adjurer les démons ?

579

a. 3 Est-il permis d'adjurer des créatures dénuées de raison ?

580

Q. 91 La louange vocale

581

a. 1 Faut-il louer Dieu oralement ?

581

a. 2 Doit-on, dans les louanges de Dieu, employer le chant ?

582

LES VICES OPPOSÉS A LA RELIGION

Q. 92 La superstition

584

a. 1 La superstition est-elle un vice opposé à la religion ?

585

a. 2 La superstition a-t-elle plusieurs espèces ou parties ?

585

LES ESPÈCES DE LA SUPERSTITION

Q. 35 Les altérations superstitieuses du culte divin

587

a. 1 Peut-il y avoir dans le culte du vrai Dieu quelque chose de pernicieux ?

587

a. 2 Peut-il y avoir quelque chose de superflu dans le culte de Dieu ?

588

Q. 94 L'idolâtrie

589

a. 1 L'idolâtrie est-elle une espèce de la superstition ?

589

a. 2 L'idolâtrie est-elle un péché ?

591

a. 3 L'idolâtrie est-elle le plus grave de tous les péchés ?

592

a. 4 Quelle est la cause du péché d'idolâtrie ?

594

Q. 95 La divination

595

a. 1 La divination est-elle un péché ?

595

a. 2 La divination est-elle une espèce de la superstition ?

597

a. 3 Les espèces de la divination

598

a. 4 La divination démoniaque

599

a. 5 La divination par les astres

600

a. 6 La divination par les songes

602

a. 7 La divination par les augures et par d'autres observations analogues

603

a. 8 La divination par les sorts

604

Q. 26 Les pratiques superstitieuses

606

a. 1 Pratiques pour acquérir la science d'après l'« art notoire »

606

a. 2 Pratiques pour agir sur certains corps

607

a. 3 Pratiques pour conjecturer la bonne ou la mauvaise fortune

608

a. 4 Les formules sacrées qu'on suspend à son cou

609

LES VICES OPPOSÉS A LA RELIGION PAR DÉFAUT

Q. 97 La tentation de Dieu

611

a. 1 En quoi consiste la tentation de Dieu ?

611

a. 2 Est-ce un péché de tenter Dieu ?

612

a. 3 A quelle vertu s'oppose la tentation de Dieu ?

613

a. 4 Comparaison de la tentation de Dieu avec les autres vices

614

Q. 98 Le parjure

615

a. 1 Un mensonge est-il nécessaire pour qu'il y ait parjure ?

615

a. 2 Le parjure est-il toujours un péché ?

616

a. 3 Le parjure est-il un péché mortel ?

617

a. 4 Pèche-t-on en obligeant un parjure à prêter serment ?

618

Q. 99 Le sacrilège

620

a. 1 Qu'est-ce que le sacrilège ?

620

a. 2 Le sacrilège est-il un péché spécial ?

621

a. 3 Les espèces du sacrilège

622

a. 4 Quelle punition est due au sacrilège ?

623

Q. 100 La simonie

624

a. 1 Qu'est-ce que la simonie ?

624

a. 2 Est-il permis de recevoir de l'argent pour des sacrements ?

626

a. 3 Est-il permis de recevoir de l'argent pour des actes spirituels ?

627

a. 4 Est-il permis de vendre des biens annexés au spirituel ?

629

a. 5 Est-ce seulement le « présent manuel » qui rend simoniaque,

ou aussi le « présent verbal » et le « présent servile » ?

630

a. 6 Le châtiment dû à la simonie

631

LES VERTUS SOCIALES

Introduction par Carlos-j. PINTO de OLIVEIRA

637

LES VERTUS ANNEXES DE LA JUSTICE

Q. 101 La piété

639

a. 1 A qui la piété s'étend-elle ?

639

a. 2 Quels services la piété rend-elle ?

640

a. 3 La piété est-elle une vertu spéciale ?

641

a. 4 Peut-on, sous couvert de religion, omettre les devoirs de la piété filiale ?

642

Q. 102 Le respect

644

a. 1 Le respect est-il une vertu spéciale, distincte des autres ?

644

a. 2 En quoi le respect consiste-t-il ?

645

a. 3 Comparaison du respect avec la piété

646

Q. 103 La dulie

647

a. 1 L'honneur est-il quelque chose de spirituel ou de corporel ?

647

a. 2 L'honneur est-il dû seulement aux supérieurs ?

648

a. 3 La vertu de dulie est-elle une vertu spéciale, distincte de celle de latrie ?

649

a. 4 Distingue-t-on plusieurs espèces dans la dulie ?

650

Q. 104 L'obéissance

651

a. 1 L'homme doit-il obéir à l'homme ?

651

a. 2 L'obéissance est-elle une vertu spéciale ?

652

a. 3 Comparaison de l'obéissance avec les autres vertus

654

a. 4 Doit-on obéir à Dieu en tout ?

655

a. 5 Les inférieurs doivent-ils obéir en tout à leurs supérieurs ?

656

a. 6 Les fidèles doivent-ils obéir aux puissances séculières ?

657

Q. 105 La désobéissance

659

a. 1 La désobéissance est-elle un péché mortel ?

659

a. 2 La désobéissance est-elle le plus grave des péchés?

660

Q. 106 La reconnaissance ou gratitude

661

a. 1 La reconnaissance est-elle une vertu spéciale, distincte des autres ?

661

a. 2 Lequel, de l'innocent ou du pénitent, doit à Dieu de plus grandes actions de grâce ?

662

a. 3 Est-on toujours tenu de rendre grâce pour les bienfaits des hommes ?

663

a. 4 Faut-il tarder à rendre un bienfait ?

664

a. 5 La reconnaissance doit-elle prendre garde aux bienfaits reçus,ou aux sentiments du bienfaiteur ?

665

a. 6 Faut-il rendre plus que ce qu'on a reçu ?

665

Q. 107 L'ingratitude

666

a. 1 L'ingratitude est-elle toujours un péché ?

666

a. 2 L'ingratitude est-elle un péché spécial ?

667

a. 3 L'ingratitude est-elle toujours un péché mortel ?

668

a. 4 Doit-on cesser de faire du bien aux ingrats ?

668

Q. 108 La vengeance

669

a. 1 La vengeance est-elle licite ?

669

a. 2 La vengeance est-elle une vertu spéciale ?

671

a. 3 Comment exercer la vengeance ?

672

a. 4 Envers qui doit-on exercer la vengeance ?

673

Q. 109 La vérité

675

a. 1 La vérité est-elle une vertu ?

675

a. 2 La vérité est-elle une vertu spéciale ?

676

a. 3 La vérité fait-elle partie de la justice ?

677

a. 4 La vertu de vérité incline-t-elle à diminuer les choses ?

678

LES VICES OPPOSÉS A LA VÉRITÉ

Q. 110 Le mensonge

679

a. 1 Le mensonge est-il toujours opposé à la vérité comme contenant de la fausseté ?

679

s.2 Les espèces du mensonge

681

a. 3 Le mensonge est-il toujours un péché ?

682

a. 4 Le mensonge est-il toujours péché mortel ?

683

Q. 111 La simulation et l'hypocrisie

685

a. 1 La simulation est-elle toujours un péché ?

685

a. 2 L'hypocrisie est-elle la même chose que la simulation ?

687

a. 3 L'hypocrisie est-elle opposée à la vertu de vérité ?

688

a. 4 L'hypocrisie est-elle toujours péché mortel ?

688

Q. 112 La jactance

690

a. 1 A quelle vertu la jactance est-elle contraire ?

690

a. 2 La jactance est-elle péché mortel ?

691

Q. 113 L'ironie

692

a. 1 L'ironie est-elle un péché ?

692

a. 2 Comparaison de l'ironie avec la jactance

693

Q. 114 L'amitié ou affabilité

694

a. 1 L'amitié ou affabilité est-elle une vertu spéciale ?

694

a. 2 Cette amitié fait-elle partie de la justice ?

695

Q. 115 L'adulation

696

a. 1 L'adulation est-elle un péché ?

696

a. 2 L'adulation est-elle péché mortel ?

697

Q. 116 La contestation

698

a. 1 La contestation est-elle contraire à la vertu d'amitié ?

698

a. 2 Comparaison entre la contestation et l'adulation

699

Q. 117 La libéralité

700

a. 1 La libéralité est-elle une vertu ?

700

a. 2 Quelle est la matière de la libéralité ?

701

a. 3 L'acte de la libéralité

702

a. 4 Appartient-il à la libéralité de donner plutôt que de recevoir ?

703

a. 5 La libéralité est-elle une partie de la justice ?

704

a. 6 La libéralité est-elle la plus grande des vertus ?

705

LES VICES CONTRAIRES A LA LIBÉRALITÉ

Q. 118 L'avarice

706

a. 1 L'avarice est-elle un péché ?

706

a. 2 L'avarice est-elle un péché spécial ?

707

a. 3 A quelle vertu s'oppose l'avarice ?

708

a. 4 L'avarice est-elle péché mortel ?

709

a. 5 L'avarice est-elle le plus grave des péchés ?

709

a. 6 L'avarice est-elle un péché de la chair, ou de l'esprit ?

710

a. 7 L'avarice est-elle un vice capital ?

711

a. 8 Les filles de l'avarice

712

Q. 119 La prodigalité

713

a. 1 La prodigalité est-elle le contraire de l'avarice ?

713

a. 2 La prodigalité est-elle un péché ?

714

a. 3 La prodigalité est-elle un péché plus grave que l'avarice ?

715

Q. 120 L'épikie

716

a. 1 L'épikie est-elle ui.e vertu ?

716

a. 2 L'épikie fait-elle partie de la justice ?

717

Q. 121 Le don de piété

719

a. 1 La piété est-elle un don du Saint-Esprit ?

719

a. 2 Quelle est la béatitude et quels sont les fruits qui correspondent au don de piété ?

720

Q. 122 Les préceptes concernant la justice

721

a. 1 Les préceptes du décalogue concernent-ils la justice ?

721

a. 2 Le premier précepte du décalogue

722

a. 3 Le deuxième précepte du décalogue

723

a. 4 Le troisième précepte du décalogue

724

a. 5 Le quatrième précepte du décalogue

726

a. 6 Les six derniers préceptes du décalogue

727

LA FORCE

Introduction par Albert RAULIN

731

LA FORCE

Q. 123 La vertu de force en elle-même

733

a. 1 La force est-elle une vertu ?

733

a. 2 La force est-elle une vertu spéciale ?

735

a. 3 La force a-t-elle pour objet la crainte et l'audace ?

735

a. 4 La force a-t-elle seulement pour objet la crainte de la mort ?

736

a. 5 L'objet de la force est-il seulement la crainte de mourir au combat ?

737

a. 6 L'acte principal de la force est-il de supporter ?

738

a. 7 La force agit-elle en vue de son propre bien ?

739

a. 8 La force trouve-t-elle son plaisir dans son action ?

739

a. 9 La force s'affirme-t-elle surtout dans les cas soudains ?

741

a. 10 La force emploie-t-elle la colère ?

741

a. 11 La force est-elle une vertu cardinale ?

742

a. 12 Comparaison entre la force et les autres vertus cardinales

743

Q. 124 Le martyre

744

a. 1 Le martyre est-il un acte de vertu ?

744

a. 2 De quelle vertu le martyre est-il l'acte ?

745

a. 3 La perfection de l'acte du martyre

746

a. 4 La sanction du martyre

747

a. 5 La cause du martyre

748

LES VICES OPPOSÉS A LA FORCE

Q. 125 La crainte

750

a. 1 La crainte est-elle un péché ?

750

a. 2 La crainte est-elle contraire à la force ?

751

a. 3 La crainte est-elle péché mortel ?

751

a. 4 La crainte excuse-t-elle ou diminue-t-elle le péché ?

752

Q. 126 L'intrépidité

753

a. 1 L'intrépidité est-elle un péché ?

753

a. 2 L'intrépidité est-elle opposée à la force ?

754

Q. 127 L'audace

755

a. 1 L'audace est-elle un péché ?

755

a. 2 L'audace est-elle contraire à la force ?

756

LES PARTIES DE LA FORCE

Q. 128 Quelles sont les parties de la force ? (Article unique)

757

Q. 129 La magnanimité

760

a. 1 La magnanimité concerne-t-elle les honneurs ?

760

a. 2 La magnanimité concerne-t-elle seulement les honneurs considérables ?

761

a. 3 La magnanimité est-elle une vertu ?

762

a. 4 La magnanimité est-elle une vertu spéciale ?

764

a. 5 La magnanimité est-elle une partie de la force ?

765

a. 6 Quels sont les rapports de la magnanimité avec la confiance ?

766

a. 7 Quels sont les rapports de la magnanimité avec la sécurité ?

767

a. 8 Quels sont les rapports de la magnanimité avec les biens de la fortune ?

767

LES VICES OPPOSÉS A LA MAGNANIMITÉ

Q. 130 La présomption

769

a. 1 La présomption est-elle un péché ?

769

a. 2 La présomption s'oppose-t-elle par excès à la magnanimité ?

770

Q. 131 L'ambition

771

a. 1 L'ambition est-elle un péché ?

771

a. 2 L'ambition s'oppose-t-elle par excès à la magnanimité ?

772

Q. 132 La vaine gloire

773

a. 1 Le désir de la gloire est-il un péché ?

773

a. 2 Le désir de la gloire s'oppose-t-il à la magnanimité ?

775

a. 3 Le désir de la gloire est-il péché mortel ?

775

a. 4 Le désir de la gloire est-il un vice capital ?

777

a. 5 Les filles de la vaine gloire

777

Q. 133 La pusillanimité

778

a. 1 La pusillanimité est-elle un péché ?

778

a. 2 A quelle vertu la pusillanimité s'oppose-t-elle ?

779

Q. 134 La magnificence

781

a. 1 La magnificence est-elle une vertu ?

781

a. 2 La magnificence est-elle une vertu spéciale ?

782

a. 3 Quelle est la matière de la magnificence ?

783

a. 4 La magnificence fait-elle partie de la force ?

783

Q. 135 La parcimonie (ou mesquinerie)

785

a. 1 La parcimonie est-elle un vice ?

785

a. 2 Le vice qui s'oppose à la parcimonie

786

Q. 136 La patience

787

a. 1 La patience est-elle une vertu ?

787

a. 2 La patience est-elle la plus grande des vertus ?

788

a. 3 Peut-on avoir la patience sans la grâce ?

789

a. 4 La patience fait-elle partie de la force ?

789

a. 5 La patience est-elle identique à la longanimité ?

790

Q. 137 La persévérance

792

a. 1 La persévérance est-elle une vertu ?

792

a. 2 La persévérance fait-elle partie de la force ?

793

a. 3 Quel rapport la persévérance a-t-elle avec la constance ?

794

a. 4 La persévérance a-t-elle besoin du secours de la grâce ?

795

Q. 138 Les vices opposés à la persévérance

796

a. 1 La mollesse est-elle opposée à la persévérance ?

796

a. 2 L'entêtement est-il opposé à la persévérance ?

797

Q. 139 Le don de force

798

a. 1 La force est-elle un don ?

798

a. 2 Qu'est-ce qui correspond au don de force dans les béatitudes et les fruits ?

798

Q. 140 Les préceptes concernant la force

799

a. 1 Les préceptes concernant la force elle-même

799

a. 2 Les préceptes concernant les parties de la force

800

LA TEMPÉRANCE

Introduction par Albert RAULIN

805

LA TEMPÉRANCE

Q. 141 La tempérance

807

a. 1 La tempérance est-elle une vertu ?

807

a. 2 La tempérance est-elle une vertu spéciale ?

808

a. 3 La tempérance concerne-t-elle seulement les désirs et les plaisirs ?

809

a. 4 La tempérance concerne-t-elle seulement les délectations du toucher ?

810

a. 5 La tempérance concerne-t-elle plus les délectations du goût

que celles du toucher ?

811

a. 6 Quelle est la règle de la tempérance ?

812

a. 7 La tempérance est-elle une vertu cardinale ?

813

a. 8 La tempérance est-elle la plus importante des vertus ?

814

Q. 142 Les vices opposés à la tempérance : insensibilité et intempérance

815

a. 1 L'insensibilité est-elle un péché ?

815

a. 2 L'intempérance est-elle un péché puéril ?

816

a. 3 Comparaison entre intempérance et lâcheté

817

a. 4 Le péché d'intempérance est-il le plus déshonorant ?

819

LES PARTIES DE LA TEMPÉRANCE

Q. 143 Les parties de la tempérance en général (Article unique)

820

Q. 144 La pudeur

822

a. 1 La pudeur est-elle une vertu ?

822

a. 2 Sur quoi la pudeur porte-t-elle ?

823

a. 3 Devant qui ressent-on de la pudeur ?

825

a. 4 Quels sont ceux qui ressentent de la pudeur ?

826

Q. 145 L'honneur

827

a. 1 Quel rapport l'honneur a-t-il avec la vertu ?

827

a. 2 Quel rapport l'honneur a-t-il avec la beauté ?

828

a. 3 Quel rapport le bien honnête a-t-il avec l'utile et le délectable ?

829

a. 4 Le sens de l'honneur est-il une partie de la tempérance ?

830

LES PARTIES SUBJECTIVES DE LA TEMPÉRANCE

Q. 146 L'abstinence

831

a. 1 L'abstinence est-elle une vertu ?

831

a. 2 L'abstinence est-elle une vertu spéciale ?

832

Q. 147 Le jeûne

833

a. 1 Le jeûne est-il un acte de vertu ?

833

a. 2 Le jeûne est-il un acte d'abstinence ?

834

a. 3 Le jeûne est-il de précepte ?

835

a. 4 Certains sont-ils dispensés d'observer ce précepte ?

836

a. 5 Le temps du jeûne

837

a. 6 Le jeûne exige-t-il un seul repas ?

839

a. 7 L'heure des repas pour ceux qui jeûnent

840

a. 8 Les aliments dont il faut s'abstenir

841

Q. 148 La gourmandise

842

a. 1 La gourmandise est-elle un péché ?

842

a. 2 La gourmandise est-elle un péché mortel ?

843

a. 3 La gourmandise est-elle le plus grand des péchés ?

843

a. 4 Les espèces de la gourmandise

844

a. 5 La gourmandise est-elle un vice capital ?

845

a. 6 Les filles de la gourmandise

846

Q. 149 La sobriété

847

a. 1 Quel est la matière propre de la sobriété ?

847

a. 2 La sobriété est-elle une vertu spéciale ?

848

a. 3 L'usage du vin est-il permis ?

849

a. 4 A qui surtout la sobriété est-elle nécessaire ?

849

Q. 150 L'ivrognerie

850

a. 1 L'ivrognerie est-elle un péché ?

850

a. 2 L'ivrognerie est-elle un péché mortel ?

851

a. 3 L'ivrognerie est-elle le plus grave des péchés ?

852

a. 4 L'ivrognerie excuse-t-elle du péché ?

853

Q. 151 La chasteté

854

a. 1 La chasteté est-elle une vertu ?

854

a. 2 La chasteté est-elle une vertu générale ?

855

a. 3 La chasteté est-elle une vertu distincte de l'abstinence ?

855

a. 4 Rapports de la chasteté avec la pudicité ?

856

Q. 152 La virginité

857

a. 1 En quoi consiste la virginité ?

857

a. 2 La virginité est-elle illicite ?

859

a. 3 La virginité est-elle une vertu ?

860

a. 4 Supériorité de la virginité par rapport au mariage

861

a. 5 La supériorité de la virginité par rapport aux autres vertus ?

862

LE VICE DE LA LUXURE

Q. 153 La luxure en général

864

a. 1 Quelle est la matière de la luxure ?

864

a. 2 Toute union charnelle est-elle illicite ?

865

a. 3 La luxure est-elle péché mortel ?

866

a. 4 La luxure est-elle un vice capital ?

867

a. 5 Les filles de la luxure

867

Q. 154 Les parties de la luxure

869

a. 1 Comment diviser les parties de la luxure ?

869

a. 2 La fornication simple est-elle péché mortel ?

870

a. 3 La fornication est-elle le plus grand des péchés ?

873

a. 4 Y a-t-il péché mortel dans les attouchements et les baisers, et dans les autres caresses de ce genre ?

874

a. 5 La pollution nocturne est-elle un péché ?

874

a. 6 Le stupre

876

a. 7 Le rapt

877

a. 8 L'adultère

878

a. 9 L'inceste

879

a. 10 Le sacrilège

880

a. 11 Le péché contre nature

881

a. 12 L'ordre de gravité entre les espèces de la luxure

882

LES PARTIES POTENTIELLES DE LA TEMPÉRANCE

Q. 155 La continence

884

a. 1 La continence est-elle une vertu ?

884

a. 2 Quelle est la matière de la continence ?

885

a. 3 Quel est le siège de la continence ?

886

a. 4 Comparaison de la continence avec la tempérance

887

Q. 156 L'incontinence

889

a. 1 L'incontinence relève-t-elle de l'âme ou du corps ?

889

a. 2 L'incontinence est-elle un péché ?

890

a. 3 Comparaison entre l'incontinence et l'intempérance

891

a. 4 Quel est le plus laid : ne pas contenir sa colère, ou sa convoitise ?

892

Q. 157 La clémence et la mansuétude

894

a. 1 La clémence et la mansuétude sont-elles identiques ?

894

a. 2 La clémence et la mansuétude sont-elles des vertus ?

895

a. 3 La clémence et la mansuétude sont-elles des parties de la tempérance ?

896

a. 4 Comparaison de la clémence et de la mansuétude avec les autres vertus

897

Q. 158 La colère

899

a. 1 Peut-il être permis de se mettre en colère ?

899

a. 2 La colère est-elle un péché ?

900

a. 3 Toute colère est-elle péché mortel ?

902

a. 4 La colère est-elle le plus grave des péchés ?

902

a. 5 Les espèces de la colère

903

a. 6 La colère est-elle un vice capital ?

904

a. 7 Quelles sont les filles de la colère ?

905

a. 8 Y a-t-il un vice opposé à la colère ?

906

Q. 159 La cruauté

907

a. 1 La cruauté s'oppose-t-elle à la clémence ?

907

a. 2 Comparaison de la cruauté avec la férocité ou sauvagerie

907

Q. 160 La modestie

909

a. 1 La modestie est-elle une partie de la tempérance ?

909

a. 2 Quelle est la matière de la modestie ?

910

LES ESPÈCES DE LA MODESTIE

Q. 161 L'humilité

911

a. 1 L'humilité est-elle une vertu ?

911

a. 2 L'humilité siège-t-elle dans l'appétit, ou dans le jugement de la raison ?

912

a. 3 Doit-on, par humilité, se mettre au-dessous de tout ?

914

a. 4 L'humilité fait-elle partie de la modestie ou de la tempérance ?

915

a. 5 Comparaison de l'humilité avec les autres vertus

916

a. 6 Les degrés de l'humilité

917

L'ORGUEIL

Q. 162 L'orgueil en général

920

a. 1 L'orgueil est-il un péché ?

920

a. 2 L'orgueil est-il un vice spécial ?

921

a. 3 Quel est le siège de l'orgueil ?

922

a. 4 Quelles sont les espèces de l'orgueil ?

924

a. 5 L'orgueil est-il péché mortel ?

925

a. 6 L'orgueil est-il le plus grave de tous les péchés ?

926

a. 7 Les rapports de l'orgueil avec les autres péchés

927

a. 8 Doit-on voir dans l'orgueil un vice capital ?

929

Q. 163 Le péché du premier homme

930

a. 1 Le péché du premier homme fut-il de l'orgueil ?

930

a. 2 Que désirait l'homme en péchant ?

931

a. 3 Le péché de nos premiers parents fut-il plus grave que tous les autres péchés ?

932

a. 4 Qui pécha davantage, l'homme ou la femme ?

933

Q. 164 Le châtiment du premier péché de l'homme

935

a. 1 La mort, qui est le châtiment commun

935

a. 2 Les autres châtiments particuliers qui sont indiqués dans la Genèse

937

Q. 165 La tentation de nos premiers parents

940

a. 1 Convenait-il que l'homme fût tenté par le diable ?

940

a. 2 Le mode et l'ordre de cette tentation

941

Q. 166 La studiosité

943

a. 1 Quelle est la matière de la studiosité ?

943

a. 2 La studiosité est-elle une partie de la tempérance ?

944

Q. 167 La curiosité

945

a. 1 Le vice de curiosité peut-il exister dans la connaissance intellectuelle ?

945

a. 2 Le vice de curiosité existe-t-il dans la connaissance sensible ?

947

Q. 168 La modestie dans les mouvements extérieurs du corps

949

a. 1 Dans les mouvements extérieurs du corps peut-il y avoir vertu et vice ?

949

a. 2 Peut-il y avoir une vertu dans les activités de jeu ?

950

a. 3 Le péché par excès de jeu

952

a. 4 Le péché par défaut de jeu

953

Q. 169 La modestie dans la tenue extérieure

954

a. 1 Peut-il y avoir vertu et vice dans la tenue extérieure ?

954

a. 2 Les femmes pèchent-elles mortellement en se parant avec excès ?

956

Q. 170 Les préceptes de la tempérance

958

a. 1 Les préceptes concernant la tempérance proprement dite

958

a. 2 Les préceptes concernant les parties de la tempérance

959

LES CHARISMES AU SERVICE DE LA RÉVÉLATION

Introduction par Jean-Pierre ToRRELL

963

LA PROPHÉTIE

Q. 171 L'essence de la prophétie

966

a. 1 La prophétie appartient-elle à l'ordre de la connaissance ?

966

a. 2 La prophétie est-elle un habitus ?

967

a. 3 La prophétie a-t-elle seulement pour objet les futurs contingents ?

969

a. 4 Le prophète connaît-il tout ce qui peut être prophétisé ?

970

a. 5 Le prophète distingue-t-il toujours ce qu'il saisit divinement

de ce qu'il voit par son propre esprit ?

971

a. 6 La prophétie peut-elle comporter de la fausseté ?

972

Q. 172 La cause de la prophétie

974

a. 1 La prophétie est-elle naturelle ?

974

a. 2 La prophétie vient-elle de Dieu par l'intermédiaire des anges ?

976

a. 3 La prophétie requiert-elle des dispositions naturelles ?

976

a. 4 La prophétie requiert-elle de bonnes moeurs ?

977

a. 5 Y a-t-il une prophétie d'origine démoniaque ?

979

a. 6 Les prophètes des démons annoncent-ils quelques fois la vérité ?

980

Q. 173 Le mode de la connaissance prophétique

981

a. 1 Les prophètes voient-ils l'essence même de Dieu ?

981

a. 2 La révélation prophétique se fait-elle par infusion de certaines représentations, ou seulement par infusion d'une lumière ?

982

a. 3 La vision prophétique est-elle toujours accompagnée de l'aliénation des sens ?

984

a. 4 La prophétie comporte-t-elle toujours la connaissance de ce qui est prophétisé ?

986

Q. 174 Les différentes espèces de la prophétie

987

a. 1 Quelles sont les espèces de la prophétie ?

987

a. 2 La prophétie la plus haute est-elle celle qui se produit sans vision de l'imagination ?

988

a. 3 Les divers degrés de la prophétie

990

a. 4 Moise fut-il le plus grand des prophètes ?

991

a. 5 Un compréhenseur peut-il être prophète ?

992

a. 6 La prophétie a-t-elle progressé dans la suite des temps ?

993

Q. 175 Le ravissement

996

a. 1 L'âme humaine est-elle ravie en Dieu ?

996

a. 2 Le ravissement relève-t-il de la faculté de connaissance, ou d'appétit ?

997

a. 3 Dans son ravissement, S. Paul a-t-il vu l'essence de Dieu ?

998

a. 4 Dans son ravissement, S. Paul a-t-il été hors de sens ?

1000

a. 5 Dans cet état, l'âme de S. Paul a-t-elle été complètement séparée

de son corps?

1001

a. 6 Ce que S. Paul a su et ce qu'il a ignoré, au sujet de son ravissement

1002

Q. 176 Le charisme des langues

1004

a. 1 Par ce don obtient-on la connaissance de toutes les langues ?

1004

a. 2 Comparaison entre ce charisme et celui de la prophétie

1005

Q. 177 Le charisme du discours

1007

a. 1 Y a-t-il un charisme du discours ?

1007

a. 2 A qui ce charisme convient-il ?

1008

Q. 178 Le charisme des miracles

1009

a. 1 Y a-t-il un charisme des miracles ?

1009

a. 2 A qui le charisme des miracles convient-il ?

1011

LA VIE HUMAINE

Introduction par Albert RAULIN

1015

LES ÉTATS DE VIE : VIE ACTIVE ET VIE CONTEMPLATIVE

Q. 179 La division entre vie active et vie contemplative

1016

a. 1 La division entre vie active et vie contemplative est-elle fondée ?

1016

a. 2 Cette division de la vie active et contemplative est-elle adéquate ?

1017

Q. 180 La vie contemplative

1018

a. 1 La vie contemplative appartient-elle à l'intelligence seule, ou bien fait-elle appel aussi à la volonté ?

1018

a. 2 Les vertus morales appartiennent-elles à la vie contemplative ?

1019

a. 3 La vie contemplative comporte-t-elle des actes divers ?

1020

a. 4 La considération de n'importe quelle vérité appartient-elle à la vie contemplative ?

1021

a. 5 Dans l'état présent, la vie contemplative peut-elle atteindre à la vision de l'essence divine ?

1023

a. 6 Les mouvements de contemplation distingués par Denys

1024

a. 7 Le plaisir de la contemplation

1026

a. 8 La durée de la contemplation

1027

Q. 181 La vie active

1028

a. 1 Tous les actes des vertus morales appartiennent-ils à la vie active ?

1028

a. 2 La prudence appartient-elle à la vie active ?

1029

a. 3 L'enseignement appartient-il à la vie active ?

1030

a. 4 La durée de la vie active

1031

Q. 182 Comparaison de la vie active avec la vie contemplative

1032

a. 1 Laquelle est la plus importante ou la plus digne ?

1032

a. 2 Quelle est la plus méritoire ?

1034

a. 3 La vie contemplative est-elle empêchée par la vie active ?

1035

a. 4 L'ordre de priorité entre ces deux vies

1036

LA DIVERSITE DES ÉTATS ET DES OFFICES

Q. 183 Les offices et les états en général parmi les hommes

1038

a. 1 Qu'est-ce qui constitue un état de vie parmi les hommes ?

1038

a. 2 Doit-il y avoir, parmi les hommes, diversité d'états ou d'offices ?

1039

a. 3 La diversité des offices

1041

a. 4 La diversité des états

1042

L'ÉTAT DE PERFECTION

Q. 184 L'état de perfection en général

1043

a. 1 La perfection de la vie chrétienne tient-elle à la charité ?

1043

a. 2 Peut-on être parfait en cette vie ?

1044

a. 3 La perfection de cette vie consiste-t-elle principalement dans les préceptes,ou dans les conseils ?

1045

a. 4 Quiconque est parfait se trouve-t-il dans l'état de perfection ?

1047

a. 5 Les prélats et les religieux sont-ils spécialement dans l'état de perfection ? 1048

a. 6 Tous les prélats sont-ils dans l'état de perfection ?

1049

a. 7 Quel est le plus parfait : l'état religieux, ou l'état épiscopal ?

1051

a. 8 Comparaison des religieux avec les curés et les archidiacres

1052

Q. 185 L'état épiscopal

1055

a. 1 Est-il permis de désirer l'épiscopat ?

1055

a. 2 Est-il permis de refuser absolument l'épiscopat ?

1057

a. 3 Faut-il élire le meilleur pour l'épiscopat ?

1058

a. 4 L'évêque peut-il entrer en religion ?

1059

a. 5 Est-il permis à l'évêque d'abandonner physiquement ses sujets ?

1061

a. 6 Est-il permis à l'évêque de posséder quelque chose en propre ?

1062

a. 7 L'évêque pèche-t-il mortellement en ne distribuant pas aux pauvres les biens de l'Église ?

1063

a. 8 Les religieux élevés à l'épiscopat sont-ils tenus aux observances régulières ? 1065

L'ÉTAT RELIGIEUX

Q. 186 Les éléments essentiels de l'état religieux

1066

a. 1 L'état religieux est-il parfait ?

1066

a. 2 Les religieux sont-ils tenus d'observer tous les conseils ?

1068

a. 3 La pauvreté est-elle requise à l'état religieux ?

1069

a. 4 La continence est-elle requise à l'état religieux ?

1071

a. 5 L'obéissance est-elle requise à l'état religieux ?

1073

a. 6 Est-il requis que ces trois dispositions soient sanctionnées par des voeux ?

1074

a. 7 Ces trois voeux suffisent-ils ?

1075

a. 8 Comparaison des trois voeux

1077

a. 9 Les religieux commettent-ils un péché mortel toutes les fois

qu'ils transgressent leur règle ?

1078

a. 10 Toutes choses égales et dans le même genre de péché, le religieux pèche-t-il davantage que le séculier ?

1079

Q. 187 Les activités qui conviennent aux religieux

1081

a. 1 Leur est-il permis d'enseigner, de prêcher et d'exercer d'autres fonctions semblables ?

1081

a. 2 Est-il permis aux religieux de se mêler d'affaires séculières ?

1082

a. 3 Les religieux sont-ils tenus de travailler de leurs mains ?

1083

a. 4 Les religieux ont-ils le droit de vivre d'aumônes ?

1086

a. 5 Est-il permis aux religieux de mendier ?

1089

a. 6 Est-il permis aux religieux de porter des vêtements plus grossiers que les autres ?

1091

Q. 188 Les diverses formes de vie religieuse

1093

a. 1 Y a-t-il plusieurs formes de vie religieuse, ou une seule ?

1093

a. 2 Un ordre religieux peut-il avoir pour but les oeuvres de la vie active ?

1094

a. 3 Un ordre religieux peut-il avoir pour but de faire la guerre ?

1095

a. 4 Un ordre religieux peut-il être institué en vue de la prédication et des oeuvres analogues ?

1097

a. 5 Un ordre religieux peut-il être institué en vue de l'étude ?

1098

a. 6 Un ordre religieux voué à la vie contemplative est-il supérieur à un ordre voué à la vie active ?

1100

a. 7 Posséder quelque chose en commun rabaisse-t-il la perfection de la vie religieuse ?

1101

a. 8 La vie religieuse des solitaires doit-elle être mise au-dessus de la vie en communauté ?

1104

Q. 189 L'entrée en religion

1107

a. 1 Ceux qui ne se sont pas exercés à l'observation des préceptes doivent-ils entrer en religion ?

1107

a. 2 Est-il licite d'obliger par voeu certaines personnes à entrer en religion ?

1110

a. 3 Ceux qui se sont obligés par voeu à entrer en religion sont-ils tenus d'accomplir leur voeu ?

1111

a. 4 Ceux qui font voeu d'entrer en religion sont-ils obligés d'y demeurer toujours ?

1112

a. 5 Doit-on recevoir les enfants dans la vie religieuse ?

1113

a. 6 Faut-il détourner certains d'entrer en religion à cause du devoir d'assister leurs parents ?

1114

a. 7 Les curés ou archidiacres peuvent-ils entrer en religion ?

1115

a. 8 Peut-on passer d'un ordre religieux à un autre ?

1116

a. 9 Doit-on engager les autres à entrer en religion ?

1118

a. 10 Est-il requis de délibérer longuement avec sa parenté et ses amis pour entrer en religion ?

1119